Fernand Khnopff (Petit Palais)

exposition fernand khnopff au petit palais à Paris

L’exposition « Fernand Khnopff » se tient jusqu’au 17 mars au Petit Palais : il était temps de le remettre à l’affiche, puisque la dernière rétrospective de l’oeuvre de ce peintre symboliste a eu lieu il y a quarante ans à Paris! Tableaux, pastels, dessins mais aussi sculptures, photographies, citations…le parcours des visiteurs est riche en sensations, vibrations, mystères et références, avec en fil rouge la silhouette hiératique de Marguerite, la sœur de l’artiste.

Lire la suite

Habemus piratam (Pierre Raufast)

habemus pirata de Pierre raufast chez alma éditions

« Habemus piratam », chez Alma Editeur, est le quatrième livre de Pierre Raufast, qui s’appuie sur de solides connaissances en sécurité informatique pour nous guider dans la jungle du Dark Web. Pas besoin d’être expert, laissez-vous simplement emporter par toutes ces histoires hilarantes – et lorsque vous aurez terminé, faites quand même une petite sauvegarde de votre ordi, on ne sait jamais.

Lire la suite

La nuit des temps***

P_20181202_141927

« La nuit des temps » de René Barjavel est sorti il y a cinquante ans, en 1968. Initialement destinée au scénario d’un film, cette formidable histoire a immédiatement séduit le public, remporté le Prix des libraires l’année suivante…et finalement été tirée à presque 3 millions d’exemplaires, toutes éditions confondues. Mais le livre conserve jalousement ses mystères : l’équation de Zoran, source de ‘l’énergie universelle’, n’a toujours pas été décryptée…
Lire la suite

Cold War****

Cold War affiche

Après ‘Ida’ (oscar du meilleur film étranger en 2015), le film « Cold War » du même Pawel Pawlikowski a remporté cette année le prix de la mise en scène au Festival de Cannes – une récompense amplement méritée, puisque tout dans ce film est maîtrisé à la perfection : un noir-et-blanc somptueux, le cadre (carré), l’image, la lumière, la bande-son, sans oublier l’interprétation magistrale des comédiens…un chef d’œuvre. Lire la suite

Un dimanche de révolution**

livre un dimanche de révolution de Wendy Guerra aux éditions buchet-chastel

Publié par Buchet-Chastel, « Un dimanche de révolution » est le dernier roman de Wendy Guerra, une auteure et poétesse cubaine. Le titre original ‘Domingo de Revolucion’ est très probablement un hommage à ‘Lunes de Revolucion’ le supplément littéraire hebdomadaire, impertinent, ouvert et international du journal cubain Revolucion, dont la parution a cessé en 1961. Wendy Guerra porte en elle cet héritage, et aborde avec une délicatesse presque fragile la question de la liberté individuelle, et de la capacité de résistance de l’individu face aux machines totalitaires.

Lire la suite

Traverser les murs***

Livre 'Traverser les murs' de Marina Abramovic éditions Fayard

« Traverser les murs » est le recueil de mémoires de Marina Abramovic, âgée aujourd’hui de 71 ans. Vous y croiserez des moines tibétains, Joseph Beuys, l’ombre de Tito, Lady Gaga, des rats et des serpents, vous entendrez des hurlements déchirants et un silence assourdissant, vous voyagerez aux quatre coins du monde, et arrivés à la fin de ce périple, épuisés, sidérés, apaisés, vous aurez peut-être le sentiment de comprendre un peu mieux l’art – et la vie.

Lire la suite

Arythmie***

arythmie - affiche

« Arythmie » est le cinquième long-métrage de Boris Khlebnikov, avec Alexandre Yatsenko et Irina Gorbatcheva…Boris Khlebnikov fait partie de la mouvance des ‘nouveaux calmes’, un groupe de réalisateurs russes qui ont émergé à partir de 2005 et se caractérisent par leur regard décalé sur les problèmes sociaux de la Russie, en adoptant un ton plus léger (et globalement mieux toléré par les autorités) que Zviaguintsev ou Loznitsa par exemple. Lire la suite

Et nous ne vieillirons jamais***

Livre 'Et nous ne vieillirons jamais' de Jenny Melamed

« Et nous ne vieillirons jamais » est le premier roman de Jennie Malamed, aux éditions Anne Carrière. Le récit se construit autour de la vie de quatre très jeunes filles, Vanessa, Amanda, Caitlin et Janey: elles vivent sur une île, où l’expression ‘violences faites aux femmes’ n’a pas cours. Il n’existe là-bas aucun mot pour désigner ce qu’elles subissent; dès lors il leur faudra inventer leur propre mode de rébellion contre l’innommable.

Lire la suite