Grégoire et le vieux libraire (Marc Roger)

gregoire et le vieux libraire de marc roger aux éditions albin michel

« Grégoire et le vieux libraire » est le premier roman de Marc Roger, chez Albin Michel. Lecteur public, marcheur infatigable, il avait déjà publié des récits de voyage, mais jamais de fiction. On peut lire ce texte en silence, ou à voix haute en laissant bien résonner les mots – dans l’attente du livre audio, lu par l’auteur, qui ne saurait tarder à sortir !

Lire la suite

Doubles vies (Olivier Assayas)

Doubles vies, film d'Olivier Assayas avec Guillaume Canet, Juliette Binoche, Voncent Macaigne
J’aime beaucoup cette affiche, qui rappelle le générique de la cultissime série ‘Mad Men’

« Doubles vies » est le dernier film d’Olivier Assayas, qui en est le scénariste et le réalisateur. Le cinéaste s’interroge sur la notion de vérité, et sur l’impact du numérique, qui peu à peu s’insinue dans nos vies, en s’appuyant sur l’exemple du monde de l’édition. Il pose le débat avec justesse, sans prendre parti – en résulte une œuvre cérébrale, qui manque peut-être juste un peu d’émotion.

Lire la suite

Comment dessiner un roman**

P_20181129_104208

Parfois, on choisit un livre simplement à cause de son titre, ou de sa couverture, sans même connaître l’auteur. Ce fut mon cas avec « Comment dessiner un roman » de Martin Solares, un essai sur le processus de construction des romans, les choix qui s’offrent à l’écrivain, en s’appuyant sur des exemples tirés des œuvres les plus réputées de la littérature mondiale. Lire la suite

Un dimanche de révolution**

livre un dimanche de révolution de Wendy Guerra aux éditions buchet-chastel

Publié par Buchet-Chastel, « Un dimanche de révolution » est le dernier roman de Wendy Guerra, une auteure et poétesse cubaine. Le titre original ‘Domingo de Revolucion’ est très probablement un hommage à ‘Lunes de Revolucion’ le supplément littéraire hebdomadaire, impertinent, ouvert et international du journal cubain Revolucion, dont la parution a cessé en 1961. Wendy Guerra porte en elle cet héritage, et aborde avec une délicatesse presque fragile la question de la liberté individuelle, et de la capacité de résistance de l’individu face aux machines totalitaires.

Lire la suite

Personne n’est obligé de me croire**

Personne n'est obligé de me croire deJuan Pablo Villalobos éditions Buchet Chastel

« Personne n’est obligé de me croire » est le dernier roman de Juan Pablo Villalobos, écrivain mexicain, dont le premier livre ‘Dans le terrier du lapin blanc’, paru en 2010, a connu un succès international. Villalobos nous entraîne cette fois-ci du Mexique en Catalogne, et sa plume féroce n’épargne personne : intellectuels, maffieux, flics, voyous, Mexicains, Catalans, Chinois, Pakistanais, tous des abrutis, tous des enfoirés…

Lire la suite

L’impureté***

livre l'impureté de Larry Tremblay éditions Alto

« L’impureté » est le quatrième roman de Larry Tremblay, auteur québécois, publié aux Editions Alto. La pureté est-elle nécessairement destinée à être souillée ? Trois histoires imbriquées dans une mise en abîme vertigineuse constituent la matière de cet ouvrage dense, intense, dont les thèmes principaux – l’amour, la fidélité, le deuil, la création littéraire – résonnent en écho jusqu’aux toutes dernières pages.

Lire la suite

Fictions***

Livre 'Fictions' de Jorge Luis Borges, éditions Folio

« Fictions » de Jorge Luis Borges est un petit livre dont on ne sort pas indemne. Reconnu comme l’un des chefs d’œuvres de la littérature du XXème siècle, il échappe au lecteur en empruntant des ‘sentiers qui bifurquent’, recourant à des ‘artifices’, multipliant les labyrinthes et miroirs qui sont autant de pièges où se perdre. Il faut certainement le lire, le relire et le relire encore pour en explorer tous les méandres…

Lire la suite

L’appartement **

Livre 'L'appartement d'André Markowicz aux éditions Inculte

« L’appartement » est un petit livre singulier, signé André Markowicz, et publié il y a quelques mois aux éditions inculte. D’origine russe, André Markowicz est surtout connu pour avoir traduit l’œuvre de Dostoïevski, mais également Tchekov, Pouchkine et Gogol. Voici donc le traducteur, d’ordinaire un peu oublié et à peine mentionné, qui prend la parole et nous confie dans un texte émouvant et très personnel, une partie de son ‘âme russe’.

Lire la suite