Les nougats**

Les nougats

« Les nougats » est le premier roman de Paul Béhergé, publié chez Buchet Chastel, à consommer comme la confiserie du même nom, selon votre goût : l’engloutir d’un coup, ou bien déguster par petites bouchées – puis sentir un petit goût sucré, et laisser fondre doucement ou bien croquer vite les amandes pour diffuser l’amertume… Lire la suite

Mon chien Stupide **

P_20180727_154403

« Mon chien stupide » de John Fante est l’un des derniers ouvrages de l’auteur, décédé en 1983, et le second volet du cycle ‘Molise’, après ‘Les compagnons de la grappe’…Molise, le narrateur, anti-héros et double fictionnel de Fante, nous raconte sa vie d’écrivain raté et de père de famille désabusé, depuis sa somptueuse villa de Point Dume, ‘une langue de terre qui avançait dans la mer comme un sein dans un film porno’… Lire la suite

La France comme ma poche**

P_20180713_191657« La France comme ma poche » de Willy von Beruf, ‘traduit’ par Jean-Yves Cendrey, et publié à l’Arbre Vengeur, est un petit bouquin hilarant qui jette un regard acide sur notre joli pays. Au surlendemain du 14 juillet, au lendemain de la victoire des ‘bleus’, à l’heure où résonnent encore les échos lointains de la Marseillaise, peut-être est-il temps de remettre les baromètres de notre patriotisme sur le mode ‘auto-dérision’ – sans rien chercher d’autre qu’un bon divertissement estival. Lire la suite

Lucia et l’âme russe***

P_20180525_094646

« Lucia et l’âme russe » est un roman de Vladimir Vertlib, un auteur d’origine russe qui vit maintenant en Autriche. De fait, métaphoriquement, on verra dans ce livre ‘l’âme russe’ prendre possession des habitants d’un quartier de Vienne – où comment le récit, l’émotion brute, la magie et un peu de chaos peuvent venir épicer et infléchir le cours d’une société sclérosée par les procédures et la bien-pensance.

Lire la suite

L’île aux chiens ***

ile aux chiens - affiche

Quatre ans après le génial ‘Grand Budapest Hotel’, « L’île aux chiens » marque le retour de Wes Anderson, qui a remporté pour ce film l’Ours d’argent du meilleur réalisateur à Berlin cette année. Récompense amplement méritée à mon avis, car l’utilisation du procédé d’animation de figurines nécessite une précision, une patience et une exigence absolues – un procédé ici parfaitement maîtrisé.

Lire la suite

Je suis le genre de fille **

je suis le genre de fille

« Je suis le genre de fille » de Nathalie Kuperman est une suite de saynètes, illustrant la vie et les états d’âme d’une femme (mûre) d’aujourd’hui – tous les chapitres, sauf le dernier, commençant par les mots ‘je suis le genre de fille’. Alors je me suis mise au diapason, car moi aussi, ‘je suis le genre de fille’ bien capable de commencer toutes mes phrases par ‘ je suis le genre de fille’. Et toc.

Lire la suite

Un mois à la campagne ***

Mois campagne-affiche

« Un mois à la campagne » est une pièce de Tourgueniev qui se joue au théâtre Déjazet, jusqu’au 28 avril. Il semble insensé aujourd’hui d’imaginer que Tourgueniev a dû remanier cette pièce écrite en 1850 pour obtenir l’autorisation de la censure et la publier finalement en 1869 : est-ce parce que la différence et l’imperméabilité entre classes sociales y sont soulignées ? Ou bien parce que les femmes s’émancipent et font perdre la tête à tous les hommes autour d’elles ?!

Lire la suite

Tardigrade**

tardigrade

Avez-vous déjà entendu parler du ‘Tardigrade’ ? Non ? Vous feriez bien de vous renseigner, car ce tout petit animal aux propriétés étonnantes pourrait bien survivre à l’humanité dans une hypothèse apocalyptique ! Dans « Tardigrade », de Pierre Barrault, le narrateur s’empare du sujet, enfin…tente de s’en emparer, mais le tardigrade demeure insaisissable ! Donc vous n’apprendrez pas grand chose sur la minuscule bébête, en revanche, je vous promets des fous-rires en cascade, ce dont le tardigrade, notez-le bien, est certainement incapable : le rire n’est-il pas ‘le propre de l’homme’ ?!

Lire la suite