Je suis le genre de fille **

je suis le genre de fille

« Je suis le genre de fille » de Nathalie Kuperman est une suite de saynètes, illustrant la vie et les états d’âme d’une femme (mûre) d’aujourd’hui – tous les chapitres, sauf le dernier, commençant par les mots ‘je suis le genre de fille’. Alors je me suis mise au diapason, car moi aussi, ‘je suis le genre de fille’ bien capable de commencer toutes mes phrases par ‘ je suis le genre de fille’. Et toc.

Lire la suite

Un mois à la campagne ***

Mois campagne-affiche

« Un mois à la campagne » est une pièce de Tourgueniev qui se joue au théâtre Déjazet, jusqu’au 28 avril. Il semble insensé aujourd’hui d’imaginer que Tourgueniev a dû remanier cette pièce écrite en 1850 pour obtenir l’autorisation de la censure et la publier finalement en 1869 : est-ce parce que la différence et l’imperméabilité entre classes sociales y sont soulignées ? Ou bien parce que les femmes s’émancipent et font perdre la tête à tous les hommes autour d’elles ?!

Lire la suite

Tardigrade**

tardigrade

Avez-vous déjà entendu parler du ‘Tardigrade’ ? Non ? Vous feriez bien de vous renseigner, car ce tout petit animal aux propriétés étonnantes pourrait bien survivre à l’humanité dans une hypothèse apocalyptique ! Dans « Tardigrade », de Pierre Barrault, le narrateur s’empare du sujet, enfin…tente de s’en emparer, mais le tardigrade demeure insaisissable ! Donc vous n’apprendrez pas grand chose sur la minuscule bébête, en revanche, je vous promets des fous-rires en cascade, ce dont le tardigrade, notez-le bien, est certainement incapable : le rire n’est-il pas ‘le propre de l’homme’ ?!

Lire la suite

Poétique de l’emploi **

 

poétique de l'emploi-2« Poétique de l’emploi », (‘poétique’, et non ‘politique’), de Noémi Lefebvre aux éditions Verticales, est un texte étrange, très drôle et parfois grinçant, une réflexion sur la place de la poésie dans la société actuelle, le pouvoir des mots, et plus globalement, la capacité de l’artiste à s’intégrer dans un monde régulé et conformiste.

Lire la suite

La disparition de Jim Sullivan ***

Jim Sullivan

« La disparition de Jim Sullivan » de Tanguy Viel est un exercice virtuose de mise en abîme. J’ai beaucoup aimé les autres ouvrages de cet auteur, mais celui-ci est mon préféré ! Certes, vous n’apprendrez pas grand-chose de neuf sur Jim Sullivan, mais en refermant le livre, les habituelles ficelles du ‘roman américain’ n’auront plus de secret pour vous, et alors, ce sera votre tour, bibliophile francophone, de définir ce qu’est au fond, un ‘roman américain’. Bonne chance !

Lire la suite

L’affaire Mayerling **

L'affaire Mayerling

Dans « L’affaire Mayerling » de Bernard Quiriny, il est question d’un groupe de copropriétaires qui s’allie contre un ennemi commun un peu particulier : leur immeuble. Situation incongrue certes, mais le nom de la résidence, le ‘Mayerling’ aurait pourtant dû leur mettre la puce à l’oreille; Mayerling n’est-il pas le pavillon de chasse où furent retrouvés Rodolphe, héritier du trône d’Autriche-Hongrie, et Maria, sa maîtresse, tous deux morts dans des circonstances jamais élucidées ?!

Lire la suite

Three Billboards ***

three-billboards-affiche

Violence et humour noir : un cocktail explosif !… »Three billboards outside Ebbing, Missouri » (génial titre en anglais, on oublie la mièvre version française à base de panneaux) est un film de Martin McDonagh avec Frances McDormand, Woody Harrelson, Sam Rockwell, John Hawkes, qui a déjà raflé de multiples prix dans le monde entier, dont 4 Golden Globes.

Lire la suite

L’autobus **

EPSON MFP image

« L’autobus » est une ‘tragi-comédie burlesque’ de l’auteur bulgare Stanislav Stratiev, mise en scène par Laurence Renn Penel, que vous pouvez découvrir au Théâtre 13, à proximité de la bibliothèque François Mitterrand, jusqu’au 11 février. Théâtre de l’absurde, qui certes nous fait rire, mais aussi nous place devant un miroir glaçant, où l’on voit constamment l’égoïsme, l’avidité, la lâcheté l’emporter sur l’intérêt collectif.

Lire la suite

Edition spéciale : Jean Echenoz ***

EPSON MFP image

40 ans !…Encore quelques jours pour célébrer l’anniversaire du Centre Pompidou, qui coïncide peu ou prou avec les 40 ans de carrière de Jean Echenoz. Pour l’occasion, une exposition intitulée ‘Roman, Rotor, Stator’ lui est consacrée jusqu’à début mars 2018 au cœur de la BPI…Oui ! Vous avez bien lu : une expo sur un écrivain ! Saluons cet évènement rarissime, qui donne envie de repartir en voyage dans l’œuvre singulière de Jean Echenoz. D’ailleurs, le planisphère à l’entrée de l’exposition, qui retrace tous les itinéraires des personnages d’Echenoz à travers le monde, nous y invite !

Lire la suite