La bête à sa mère***

P_20181004_112002

« La bête à sa mère » est le premier roman de David Goudreault, auteur, poète, slameur et travailleur social québécois. C’est documenté : la bête a fait des petits – un second (‘La bête et sa cage’) et un troisième volume (‘Abattre la bête’) sont sortis aux éditions Stanké. A défaut de les trouver en France, faudra-t-il aller les débusquer dans leur contrée natale? Mais méfiez-vous, quand la bête vous chope, elle pourrait bien ne plus vous lâcher jusqu’à la dernière page. Lire la suite

Mademoiselle de Joncquières***

MLLE_DE_JONCQUIERES_affiche

« Mademoiselle de Joncquières » d’Emmanuel Mouret est un film anachronique : cette plongée dans les méandres amoureux, les tourments de la jalousie et de la vengeance au sein de la France du XVIIIème siècle a quelque chose de délicieusement désuet dans le panorama cinématographique actuel – même si, sous les rubans de satin, la cruauté et la violence s’expriment bel et bien. Lire la suite

Le poirier sauvage***

Le-poirier-sauvage-affiche

« Le poirier sauvage » est le dernier film du réalisateur turc Nuri Bilge Ceylan, en sélection officielle au Festival de Cannes 2018, quatre ans après sa palme d’or reçue pour ‘Winter Sleep’. Si ‘Winter Sleep’ (que j’avais beaucoup aimé) avait l’éclat métallique et rocailleux de la lumière d’hiver, « Le poirier sauvage » se nimbe des couleurs dorées de l’automne et adopte un ton plus chaleureux, moins cérébral.  Lire la suite

Les nougats**

Les nougats

« Les nougats » est le premier roman de Paul Béhergé, publié chez Buchet Chastel, à consommer comme la confiserie du même nom, selon votre goût : l’engloutir d’un coup, ou bien déguster par petites bouchées – puis sentir un petit goût sucré, et laisser fondre doucement ou bien croquer vite les amandes pour diffuser l’amertume… Lire la suite

Mon chien Stupide **

P_20180727_154403

« Mon chien stupide » de John Fante est l’un des derniers ouvrages de l’auteur, décédé en 1983, et le second volet du cycle ‘Molise’, après ‘Les compagnons de la grappe’…Molise, le narrateur, anti-héros et double fictionnel de Fante, nous raconte sa vie d’écrivain raté et de père de famille désabusé, depuis sa somptueuse villa de Point Dume, ‘une langue de terre qui avançait dans la mer comme un sein dans un film porno’… Lire la suite

La France comme ma poche**

P_20180713_191657« La France comme ma poche » de Willy von Beruf, ‘traduit’ par Jean-Yves Cendrey, et publié à l’Arbre Vengeur, est un petit bouquin hilarant qui jette un regard acide sur notre joli pays. Au surlendemain du 14 juillet, au lendemain de la victoire des ‘bleus’, à l’heure où résonnent encore les échos lointains de la Marseillaise, peut-être est-il temps de remettre les baromètres de notre patriotisme sur le mode ‘auto-dérision’ – sans rien chercher d’autre qu’un bon divertissement estival. Lire la suite

Lucia et l’âme russe***

P_20180525_094646

« Lucia et l’âme russe » est un roman de Vladimir Vertlib, un auteur d’origine russe qui vit maintenant en Autriche. De fait, métaphoriquement, on verra dans ce livre ‘l’âme russe’ prendre possession des habitants d’un quartier de Vienne – où comment le récit, l’émotion brute, la magie et un peu de chaos peuvent venir épicer et infléchir le cours d’une société sclérosée par les procédures et la bien-pensance.

Lire la suite