Magda***

Magda

« Magda », de Mazarine Pingeot, est sorti il y a quelques mois. Ce roman est librement inspiré de l’affaire de Tarnac, maelström juridico-médiatico-politique qui a duré 10 ans et s’est probablement définitivement terminé lundi dernier 23 avril…Dans « Magda », l’auteur ne s’attache pas tant aux faits et aux prévenus, qu’à la description de l’impact de leur emprisonnement sur leur environnement familial. En scrutant le passé, elle pose ainsi la question des racines de la marginalisation, antichambre de la radicalisation.

Lire la suite

La photographie française existe…Je l’ai rencontrée***

Photo fr - 4

Encore une bien belle expo, à découvrir jusqu’au 20 mai, à la Maison Européenne de la Photographie! Jean-Luc Monterosso, son fondateur et directeur, avait été frappé il y a trente ans par la remarque d’un américain, qui prétendait que la photographie française ‘doesn’t exist’. Ayant depuis largement contribué à la diffusion et à la popularisation de l’art photographique, Monterosso a voulu avec cette exposition rendre hommage à tous les (talentueux) photographes français qui ont croisé sa route – et ce, avant de tirer sa révérence, et de laisser le fauteuil de la direction de la MEP à Simon Baker.

Lire la suite

Je suis le genre de fille **

je suis le genre de fille

« Je suis le genre de fille » de Nathalie Kuperman est une suite de saynètes, illustrant la vie et les états d’âme d’une femme (mûre) d’aujourd’hui – tous les chapitres, sauf le dernier, commençant par les mots ‘je suis le genre de fille’. Alors je me suis mise au diapason, car moi aussi, ‘je suis le genre de fille’ bien capable de commencer toutes mes phrases par ‘ je suis le genre de fille’. Et toc.

Lire la suite

Edition spéciale : déambulations au Salon du Livre…

Tous les ans la foule des fous du livre se retrouve Porte de Versailles pour le Salon qui a perdu son article mais gagné une capitale, l’ex ‘Salon du livre’, devenu ‘Salon Livre Paris’. Grand-Messe dans tous les sens du terme (n’oublions pas que ‘die Messe’ en allemand signifie la ‘Foire’), invocations des fidèles, communion des esprits éclairés, rassemblés sous les néons et dans les allées par la passion du livre, la défense du livre, la promotion du livre. Seuls quelques-uns se promènent en jogging fluo, mais ceux-ci se sont trompés, le salon Body Fitness, c’est dans le hall d’à côté.

salon livre - 6 Foule compacte des z’adorateurs du livre, le soir de l’inauguration

Dans mon corbillon, qu’y met-on ? Au Salon du Livre qui voit-on ? Qu’y voit-on ?!

Lire la suite

Peintures des lointains **

Peintures des lointains-affiche

Actuellement et jusqu’à début 2019, le Musée du Quai Branly expose une série de toiles représentant les ‘Lointains’ , 221 portraits et paysages venus d’Afrique, d’Asie, d’Océanie, d’Amérique, réalisés par des artistes occidentaux, principalement entre 1830 et 1930. En équilibre entre œuvres de propagande pour la colonisation, à visée ethnographique, ou  adoptant un parti-pris résolument esthétique (au mépris parfois du réalisme), ces peintures sont des témoignages d’une certaine vision de ‘l’ailleurs’, de l’exotisme, qui a fortement nourri l’imaginaire des artistes de cette époque.

Lire la suite

L’affaire Mayerling **

L'affaire Mayerling

Dans « L’affaire Mayerling » de Bernard Quiriny, il est question d’un groupe de copropriétaires qui s’allie contre un ennemi commun un peu particulier : leur immeuble. Situation incongrue certes, mais le nom de la résidence, le ‘Mayerling’ aurait pourtant dû leur mettre la puce à l’oreille; Mayerling n’est-il pas le pavillon de chasse où furent retrouvés Rodolphe, héritier du trône d’Autriche-Hongrie, et Maria, sa maîtresse, tous deux morts dans des circonstances jamais élucidées ?!

Lire la suite