Virginia (Emmanuelle Favier)

virginia d'emmanuelle favier aux editions albin michel

« Virginia » est le second roman d’Emmanuelle Favier, publié chez Albin Michel, après ‘Le courage qu’il faut aux rivières’ sorti en 2017…Emmanuelle Favier se lance dans un projet ambitieux, retracer les premières années de la vie de Virginia Woolf; cette biographie romancée est une réussite, et un très bel hommage littéraire, empli de poésie, de délicatesse, de sensibilité, pour l’auteure britannique disparue tragiquement.

Lire la suite

Les hommes incertains (Olivier Rogez)

les hommes incertains d'olivier rogez aux editions du passage

« Les hommes incertains » est le second roman d’Olivier Rogez, publié aux éditions Le Passage. Moscou fin des années 80 : l’auteur restitue avec talent l’atmosphère particulière des ‘fins de règne’, quand le système établi, toujours en place, semble destiné à basculer inéluctablement…et les hommes ‘incertains’ oscillent entre la nostalgie d’un temps déjà révolu et l’urgence de construire un ordre nouveau.

Lire la suite

Eloge des bâtards (Olivia Rosenthal)

éloge des bâtards d'Olivia Rosenthal aux éditions Verticales

« Eloge des bâtards » est le dernier roman d’Olivia Rosenthal, publié chez Verticales. Comment se construire lorsque l’on a été privé dès l’enfance de son père, ou de sa mère ? Les personnages livrent tour à tour leur version de leur histoire, et ces paroles envolées sont captées patiemment par Lily, la narratrice, qui pourrait bien être un double de l’auteure.

Lire la suite

La petite conformiste (Ingrid Seyman)

La petite conformiste d'Ingrid Seyman aux éditions Philippe Rey

« La petite conformiste » est le premier roman d’Ingrid Seyman, publié chez Philippe Rey. Esther, la narratrice, raconte son enfance dans une famille pas tout à fait comme les autres, et partage ses aspirations à un environnement plus paisible. Drôle, absurde et parfois grinçant, le récit conduit à une réflexion sur la notion de ‘normalité’ et la responsabilité des parents dans le développement de leurs enfants.

Lire la suite

La terre est ronde comme un losange ( Emmanuelle Urien)

la terre est ronde comme un losange d'emmanuelle urien aux editions eyrolles

« La terre est ronde comme un losange » d’Emmanuelle Urien vient de sortir, aux éditions Eyrolles. Contrairement à ce que le titre et l’illustration sur la couverture pourraient laisser entendre, il ne sera que très peu question d’espace et de galaxies dans ce roman, qui s’attache à décrire les péripéties de la vie d’Andrea, tiraillée entre son boulot, sa fille, et son voisin contrebassiste. Bref, rien de nouveau sous le soleil.

Lire la suite

Les voyages de Cosme K (Philippe Gerin)

les voyages de Cosme K de Philippe Gerin aux editions Gaïa

« Les voyages de Cosme K » de Philippe Gerin aux éditions Gaïa constitue ma première belle découverte de la rentrée littéraire 2019 ! Il ne s’agit pas d’un récit de voyages, mais plutôt d’une errance envoûtante, ponctuée de signes et de rencontres lumineuses; le lecteur, à la suite du narrateur, emprunte avec bonheur et émerveillement le chemin de Cosme.

Lire la suite

Le chardonneret (Donna Tartt)

le chardonneret de Donna Tartt éditions Pocket

« Le Chardonneret » de Donna Tartt, paru en 2014 en France, a reçu le prix Pulitzer. « Le Chardonneret » est aussi le nom du tout petit tableau (à la valeur inestimable) d’un peintre du XVIIème siècle, Carel Fabritius. Le roman raconte comment Théo, le narrateur, se retrouve en possession de cette œuvre, ce qui marque aussi le début de sa longue descente aux enfers. La très fidèle adaptation de cette histoire au cinéma est sortie en septembre, avec Nicole Kidman dans le rôle de Mrs Barbour.

Lire la suite

Vies minuscules (Pierre Michon)

vies minuscules de pierre michon chez folio

« Vies minuscules » de Pierre Michon, publié en 1984, est sans aucun doute un chef d’œuvre de la littérature française du XXème Siècle. Vous ferez la connaissance d’Antoine Peluchet, aventurier fantasmé, du père Foucault, détenteur d’un terrible secret, de l’inclassable Georges Bandy – et aussi, fatalement, de Pierre Michon lui-même, révélé en effet de miroir par ces vies simples qu’il raconte.

Lire la suite