Faute d’amour ***

fautedamour

Prix du Jury lors du Festival de Cannes 2017, « Faute d’amour » d’Andreï Zviaguintsev dépeint un univers à l’apparence banale et pourtant glaçant, car toute forme d’amour y est éradiquée, au profit d’un égocentrisme généralisé. Ainsi, le film ne peut se réduire simplement à son scénario, j’y vois plutôt une fable à dimension critique, sociologique et politique, sur la Russie d’aujourd’hui.

Lire la suite