Leto**

Leto-affiche

« Leto » est un film qui raconte l’émergence de la scène rock russe, dans les années 80, sous l’impulsion de deux figures majeures, totalement inconnues dans nos contrées : Mike Naumenko et Viktor Tsoï. Le réalisateur, Kirill Serebrennikov, n’était pas à Cannes pour le présenter, mais son équipe de comédiens était bien présente : Roman Bilyk (Mike) , Teo Yoo (Viktor Tsoï), et Irina Starshenbaum (Natacha) ont gravi les marches, peu de temps après Zviaguintsev, un autre réalisateur russe, qui, lui, faisait partie du jury cette année. Lire la suite

Le sillon***

P_20181205_153312

« Le sillon » de Valérie Manteau a remporté le prix Renaudot 2018. Pari gagné pour Le Tripode qui en août, sur une pleine page du magazine Livres Hebdo consacré à la rentrée littéraire, annonçait sa décision de ne publier ‘QUE’ ce livre en septembre ! Il s’agit pourtant d’un récit déroutant, à la frontière entre l’auto-fiction et le récit documentaire, à la fois témoignage intime et plongée sans compromis au cœur de la Turquie d’hier et d’aujourd’hui. Lire la suite

L’Arbre-Monde***

P_20181126_114046

« L’Arbre-Monde » (titre original : the Overstory) est le douzième roman de Richard Powers, publié au Cherche Midi. C’est un ouvrage extrêmement ambitieux, qui croise les destins de neuf personnages, chacun relié à un arbre, ou mobilisé pour la sauvegarde des arbres, à un moment de son existence. Véritable plaidoyer pour la préservation des forêts, ce livre dresse aussi un bilan plutôt pessimiste de l’efficacité des champs d’action possibles pour y parvenir. Lire la suite

Isidore et les autres***

P_20181116_131138

« Isidore et les autres » est un roman de Camille Bordas publié aux éditions Inculte…Coïncidence amusante, puisqu’il y est question d’une famille aux antipodes de l’inculture, où l’on voit par exemple l’un des rejetons invoquer Flaubert et Bourdieu pour négocier son départ en internat – avant de se lancer quelques années plus tard dans une étude micro-sociologique sur les membres de sa tribu… Lire la suite

Les furies***

P_20181105_093001

« Les furies », quatrième roman de Lauren Groff, a été salué par Barack Obama comme le meilleur roman de l’année 2015…L’idée qu’un président des Etats-Unis prenne le temps de lire plusieurs romans et d’exprimer ses préférences dans ce domaine peut certes sembler un peu surréaliste de nos jours – mais il faut bien reconnaître que la construction virtuose de ce livre a de quoi enthousiasmer les lecteurs les plus coriaces ! Lire la suite

Le plongeur***

P_20181018_162109

« Le plongeur » est le premier roman de l’auteur québécois Stéphane Larue, qui a remporté le prix des libraires du Québec et le prix Senghor en 2017. Prenez une grande respiration et préparez-vous à aller jusqu’au bout de la nuit montréalaise avec le narrateur, un jeune homme à l’heure des choix cruciaux – sur le fil de la vie, il peut décider d’exploiter ses talents et s’en sortir, ou se laisser envahir par ses démons, et sombrer. Lire la suite

Kruso**

P_20180928_122850

« Kruso » de Lutz Seiler, paru aux éditions Verdier, est un livre étrange. L’action se situe en 1989, durant les derniers mois avant la chute du Mur, principalement sur l’île d’Hiddensee, qui existe bel et bien, et certaines caractéristiques du personnage principal, Ed, sont directement inspirées de la vie de l’auteur. Mais ce roman se libère en fait bien vite de l’emprise du réel pour se projeter dans une dimension résolument onirique et poétique.  Lire la suite

Un monde à portée de main***

P_20180824_170345

Paru chez Verticales, « Un monde à portée de main » est le dernier roman de Maylis de Kerangal, qui nous fait partager le destin de Paula Karst, une jeune femme devenue ‘peintre en décor’. Après l’exploration de l’univers hospitalier et du corps humain dans ‘Réparer les vivants’, la romancière s’empare de la nature avec son incroyable diversité minérale, végétale, et animale, et confie à Paula la tâche harassante de nous la rendre, avec ses pinceaux, en trompe-l’oeil, dans toute sa splendeur originelle. Lire la suite