Chimère (Emmanuelle Pireyre)

couverture du livre chimère d'Emmanuelle Pireyre aux editions de l'olivier

« Chimère », d’Emmanuelle Pireyre, vient de sortir aux Editions de l’Olivier. L’auteure aborde une grande diversité de sujets très actuels tels que la démocratie participative, les modifications génétiques, l’impuissance des instances européennes, l’exclusion, les nouvelles technologies, tout en lâchant totalement la bride de son imaginaire…le résultat est surprenant, très plaisant, même si le rire parfois se fige, pour laisser place au froid dans le dos.

L’histoire

La narratrice, chargée initialement de réaliser un article sur les OGM, assiste aux travaux d’un panel de français, tiré au sort par la Communauté Européenne afin de réfléchir sur un sujet exaltant : le temps libre. Là, elle rencontre Wendy, une Manouche qui la persuade de rédiger pour elle une ‘Candidature divine’…Pendant ce temps, Brigitte, inconsolable suite à un chagrin d’amour, élève un petit chien arrivé dans une boîte en carton, Alistair.

Mon avis sur « Chimère »

Vous aurez compris à la lecture du résumé qu’Emmanuelle Pireyre nous entraîne dans une succession d’évènements totalement loufoques – le livre est d’ailleurs très drôle-, mais qui résonnent avec bien des travers du monde actuel : l’essentiel de l’intrigue étant basée sur ce projet de ‘panels’ de réflexion, l’inefficacité et l’absurdité de certaines initiatives européennes est une fois de plus soulignée ; mais il est aussi question de la situation des Roms, et de leur vision du monde et des ‘gadjé’, portée avec fraîcheur par le personnage de Wendy; au-delà de ces sujets à dimension politique, les enjeux de l’innovation et de la recherche scientifique sont évoqués. « Chimère » porte donc bien son nom, réussissant l’impossible hybridation du farfelu et de l’épineux, dans un récit mené tambour battant.
Accédez au site de l’éditeur : Chimère, éditions de l’Olivier
Retrouvez une autre chronique à propos de ce livre sur le blog : Effleurer une ombre

Poursuivre la déambulation

Ce projet ubuesque qui consiste à recourir à des panels issus des pays membres pour résoudre des questions de fond (‘Nucléaire’ pour le Portugal, ‘Terraformation’ pour l’Autriche, ‘Football, sport, morale’ pour la Suède, etc), rappelle évidemment les gesticulations contre-productives des personnalités haut-placées de ‘La capitale’ de Robert Menasse, dont je vous ai déjà parlé.
Quant à Wendy, elle est la lointaine cousine de la merveilleuse ‘Zoli’, héroïne du roman éponyme de Colum McCann, une jeune gitane au destin singulier.

Extraits de « Chimère »

Ecoutez la lecture de la première page du livre :

« Wendy commença à éprouver les bourdonnements d’oreilles bien connus de tous ces gens, ces enfants, ces Thérèse, ces Bernadette, ces Francisco, touchés par la grâce et qui voient un beau matin une Vierge blanche et lumineuse posée sur un petit nuage, un chêne vert ou le toit de la maison d’en face. »

« Elle avait confiance en lui et suivait à la lettre le conseil que la guilde des psys du monde nous serine dans les oreilles, de ne pas paniquer dans notre vie de couple, de laisser tranquille notre partenaire qui d’après eux ne nous appartient pas et a droit comme tout un chacun à sa vie privée. Si bien qu’on ne devrait jamais l’enfermer, ni l’attacher, ni l’espionner avec une puce GPS scotchée sous sa voiture, ou le petit logiciel Hellopsy pourtant pratique pour contrôler son ordinateur à distance. « 

« Mais la véritable indolence, ascétique, n’avait besoin de rien et, bannissant l’inutile, ils avaient pratiqué trois jours dans l’eau chaude une totale inaction. Le résultat était impressionnant. Quand les panélistes sont sortis de l’eau pour s’habiller, leurs visages étaient si détendus qu’ils avaient perdu dix ans. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s