Bacon en toutes lettres (Centre Pompidou)

affiche de l'expo Bacon en toutes lettres au centre pompidou

L’exposition « Bacon en toutes lettres » se déroule actuellement et jusqu’en janvier au Centre Pompidou. L’idée est séduisante : mettre en lumière le lien entre des textes littéraires ayant inspiré le peintre, et ses tableaux. Six espaces sont ainsi accessibles au fil de l’exposition, où l’on peut écouter la lecture de textes d’Eschyle, Nietzsche, T.S. Eliot, Michel Leiris, Conrad, Bataille…et ainsi tenter de mieux comprendre l’œuvre de Bacon.

L’histoire

D’origine irlandaise, Francis Bacon est l’un des peintres du XXème siècle les plus réputés. C’est une personnalité difficile à définir; sous une apparence policée, voire délicate, se cache en fait un tempérament attiré par les extrêmes, le sordide. Et son œuvre singulière révèle avec force ses tourments intérieurs, dévoilant des corps mutilés, des faciès déformés, dans un décor désespérément vide. Les peintures présentées dans l’exposition sont pratiquement toutes postérieures à 1970, une période charnière dans la vie de l’artiste, puisque c’est la veille de l’inauguration de la rétrospective de son oeuvre au Grand Palais en 1971, que son amant, George Dyer, s’est suicidé dans sa chambre d’hôtel.

Mon avis sur « Bacon en toutes lettres »

Le dispositif de l’exposition, avec ces six ‘chambres d’écoute’, génère une expérience de visite très particulière, puisque l’on est alternativement dans la contemplation des tableaux, puis dans l’écoute concentrée des textes. Dès la seconde salle, les triptyques monumentaux provoquent la stupéfaction. Les parti-pris sont puissants, sans concession, et le spectateur oscille entre dégoût et fascination. Je ne dirais pas que ces tableaux sont beaux, mais ils portent en eux une violence, une énergie, une forme de désespoir incontestables. J’ai été frappée par la récurrence de certains thèmes, comme le miroir, la liquéfaction, les lignes verticales, ou la théâtralisation des espaces…autant d’éléments énigmatiques qui contribuent au malaise grandissant au fil de la visite.
Attention, on ne peut accéder à l’exposition qu’en réservant au préalable sur Internet !

Poursuivre la déambulation

Francis Bacon avait une bibliothèque comprenant un millier d’ouvrages, six d’entre eux sont présentés dans l’exposition. Peut-être, suite à la visite, aurez-vous envie de vous plonger dans l’Orestie d’Eschyle, ou les poèmes de T.S. Eliot, ou encore les écrits de Michel Leiris.
Pour en savoir plus sur Bacon, vous pouvez écouter l’interview de Franck Maubert, dans l’émission La Grande Table sur France Culture.
Francis Bacon a été fortement influencé par les peintures de Picasso; il a bien connu le peintre anglais Lucian Freud, qu’il a d’ailleurs représenté à plusieurs reprises, et auquel le Centre Pompidou avait consacré une splendide rétrospective en 2010, illustrée par une vidéo où l’on notera la convergence de style entre les deux artistes : ICI !

Extraits de « Bacon en toutes lettres »

« Je les ai déjà vues un jour sur une image, ces Harpyes ravissant le repas de Phinée, mais celles-ci n’ont pas d’ailes – elles sont noires, absolument repoussantes, le souffle de leurs ronflements ne se laisse pas figurer, de leurs yeux coule une libation d’horreur et leur parure ne se porte avec justice ni devant les statues des dieux ni sous les toits des hommes. » Les Euménides, L’Orestie, Eschyle.

« Je te montrerai ton effroi dans une poignée de poussière ». Poésie, T.S.Eliot.

« Je vis sur ce visage d’ivoire se peindre l’orgueil sombre, le pouvoir implacable, la terreur abjecte – le désespoir intense et absolu. » Au cœur des ténèbres, Joseph Conrad.

3 réflexions sur “Bacon en toutes lettres (Centre Pompidou)

  1. Pingback: Joker (Todd Phillips) | Cornelia

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s