La terre est ronde comme un losange ( Emmanuelle Urien)

la terre est ronde comme un losange d'emmanuelle urien aux editions eyrolles

« La terre est ronde comme un losange » d’Emmanuelle Urien vient de sortir, aux éditions Eyrolles. Contrairement à ce que le titre et l’illustration sur la couverture pourraient laisser entendre, il ne sera que très peu question d’espace et de galaxies dans ce roman, qui s’attache à décrire les péripéties de la vie d’Andrea, tiraillée entre son boulot, sa fille, et son voisin contrebassiste. Bref, rien de nouveau sous le soleil.

L’histoire

Andrea vit seule dans son appartement à Toulouse. Elle a un nouveau voisin, Alexis, qui joue de la contrebasse, et dont la sœur Philippine ne mâche pas ses mots. Andrea a aussi une petite fille hyperactive, Steffie, dont elle partage la garde une semaine sur deux avec son ex-mari. Et puis, en tant que psychologue, elle s’occupe des états d’âme des spationautes de l’ISS, et en particulier d’Iko, la japonaise, et de ses problèmes de cœur.

Mon avis sur « La terre est ronde comme un losange »

Autant vous le dire tout de suite, je n’ai pas aimé ce roman. Les personnages m’ont paru caricaturaux, chaque sentiment est souligné, appuyé, et les situations ne sont pas crédibles une seule seconde. Alors qu’il aurait pu être intéressant et original de tisser ce lien entre la Terre et l’ISS, l’auteure nous sert une bluette improbable entre une japonaise et un russe, et s’égare dans les circonvolutions du ‘triangle’ Alexis-Philippine-Andrea. Le style est d’une platitude absolue (contrairement à la terre, qui elle est ronde comme…bref). Toutefois, vous finirez le livre avec un lexique complet d’insultes en allemand, ce qui peut toujours servir. Autre point positif : il est bon parfois de s’enferrer dans un texte médiocre, car on saisit alors mieux la distance (à mesurer en années-lumière) qui le sépare avec la littérature, la vraie.

Poursuivre la déambulation

Les romans à propos de la vie quotidienne parfois un peu compliquée des femmes sont un bon exutoire pour celles qui en ont vraiment, mais vraiment ras-le-bol de batailler chaque jour. Si tel est votre cas, vous pouvez vous atteler à ‘Je suis le genre de fille’ de Nathalie Kuperman, dont l’humour contribuera certainement à dénouer toutes vos tensions.
Sinon, sachez que Seuil a publié ‘La terre est ronde comme un ballon’, mais là, rien à voir, il s’agit d’un ouvrage de géopolitique footbalistique. Attention à ne pas tout confondre.

Extraits de « La terre est ronde comme un losange »

Ecoutez la lecture de la première page du livre :

« Pendant tout ce temps où Alexis n’avait habité nulle part, il lui avait été facile de se convaincre qu’il était normal de se sentir seul et mal à l’aise. Pour le coup, poser ses valises, ses cartons, ses meubles, ça faisait resurgir des problématiques qu’il avait occultées; désormais, il allait devoir trouver sa place, tenter d’être lui-même, de se sentir bien, heureux de vivre, ou, voyons grand, heureux tout court. »

« Voyant qu’elle hésitait, Philippine attrapa un rouleau entre deux ongles vernis de bleu et l’approcha de la bouche d’Andrea. Machinalement, celle-ci écarta les lèvres. C’est ridicule, pensa-t-elle, contrariée. Je ne suis pas un oiseau à qui on donne la becquée. Alors, pour mettre fin à cette scène embarrassante, elle croqua dans le dolma, priant pour qu’il ne contienne rien de trop infect, comme des rognons de lapin, des yeux de poulet ou des fonds d’artichaut. Après tout, elle n’avait aucune idée de ce que mangeaient les grecs, en dehors des olives et de la feta. »

« En réalité, elle brûlait de connaître les détails de cette saga amoureuse qu’elle avait secrètement baptisée Space vaudeville. La veille, au cours d’une prise de bec particulièrement pimentée, Iko avait accidentellement ouvert la pommette d’Anton. Résultat : trois points de suture, et une réunion au sommet des trois astronautes qui avait failli tourner au pugilat. La vidéo était hilarante. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s