Les voyages de Cosme K (Philippe Gerin)

les voyages de Cosme K de Philippe Gerin aux editions Gaïa

« Les voyages de Cosme K » de Philippe Gerin aux éditions Gaïa constitue ma première belle découverte de la rentrée littéraire 2019 ! Il ne s’agit pas d’un récit de voyages, mais plutôt d’une errance envoûtante, ponctuée de signes et de rencontres lumineuses; le lecteur, à la suite du narrateur, emprunte avec bonheur et émerveillement le chemin de Cosme.

L’histoire

Cosme K est un jeune homme mystérieux; venu de France, il débarque sur une petite île de Norvège, y séjourne quelques temps, puis repart. Il voyage jusqu’au lac Baïkal, où de nouveau, il rencontre des êtres généreux qui l’accueillent. Pourtant, il les quitte pour se rendre à Singapour. Que fuit-il ? Pourquoi se fait-il appeler Cosme K ? Et qui est vraiment ce narrateur qui semble s’être lancé sur ses traces, des années plus tard ?

Mon avis sur « Les voyages de Cosme K »

« Les voyages de Cosme K » est un magnifique roman, grave, dense, poétique. L’auteur dépeint avec une grande sensibilité les paysages, qui sont un écrin enchanteur à l’évolution psychologique de Cosme. Sur sa route, il ne connaîtra presque que la bienveillance désintéressée de personnages lumineux, profonds. Cependant Cosme est toujours en mouvement, si la fuite est le motif de ses premiers départs, la quête devient l’objet des périples suivants. J’ai trouvé très intéressant de donner la parole à cet autre homme, qui le recherche et refait à son tour l’itinéraire, re-découvrant les mêmes lieux, parfois les mêmes personnes, et tentant d’imaginer ce que fut alors la vie de Cosme. La poésie de la langue est merveilleuse, et les dernières pages du livre particulièrement émouvantes.
Accédez au site de l’éditeur : Les voyages de Cosme K, Gaïa

Poursuivre la déambulation

Cosme rallie successivement la Norvège, la Russie et Singapour. En Norvège, il aurait pu rencontrer Ingrid et sa famille, héros du magnifique roman ‘Les invisibles’ de Roy Jacobsen. En Russie, il aurait pu croiser Sylvain Tesson, dont j’avais adoré le roman ‘Dans les forêts de Sibérie’ (et son adaptation au cinéma aussi, d’ailleurs.) Et à Singapour ? Le plus simple, c’est de demander conseil aux expatriés qui y vivent, une liste de conseils de lecture sur Singapour est publiée sur : le Petit Journal

Extraits de « Les voyages de Cosme K »

Ecoutez la lecture de la première page du livre :

« Au loin, sur la mer, le plus grand parc éolien offshore de Norvège s’étendait sur toute la surface de l’eau. Une armée de cyclopes, unijambistes et silencieux, dont les yeux rouges et intermittents semblaient menacer les terres lourdes et archaïques d’une invasion imminente. »

« L’écho assourdi du monde nouveau qui l’attendait derrière les planches de bois claires se faisait insistant. Cosme K se redressa et s’avança vers la fenêtre. A travers la clarté des rideaux, il tenta de deviner l’agencement du paysage. Des enchevêtrements de couleurs diaphanes, sans contour distinct, se mélangeaient aux flots de lumière écrasants. Il resta plusieurs minutes face à cette mosaïque confuse et à sa propre indécision. »

« Cosme K s’était agenouillé juste en face du vieil homme, si près de lui que des images de sable et de vent, de terres gelées et de cristaux de sel, l’envahirent. Et l’espace étroit de la pièce sembla soudain se dilater comme si les murs voulaient se dissoudre pour laisser place à un autre décor dans une rotation vertigineuse du temps sur son axe. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s