Sainte Rita (Tommy Wieringa)

Sainte Rita de Tommy Wieringa aux éditions Stock

« Sainte Rita » de l’auteur néerlandais Tommy Wieringa vient de sortir chez Stock. Quand on apprend que Sainte Rita est la patronne des cas désespérés, on saisit toute l’auto-dérision d’un auteur qui place son ouvrage sous un tel patronage ! Et pourtant, qui mieux que Sainte Rita peut veiller sur les destinées de Paul, Hedwiges, Baptist, Steggink…tous ces hommes échoués dans un repli de l’Europe, où le temps semble être suspendu.

L’histoire

En 1975, Paul Krüzen a huit ans lorsqu’on son père recueille dans un champ un Russe, Anton Rubin, qui a fui l’URSS à bord d’un petit avion d’épandage…et a atterri là, à quelques kilomètres du village néerlandais de Fagne-Sainte-Marie. Dans cet endroit où il ne se passe pratiquement jamais rien, l’irruption de cet homme est un évènement.
Quarante ans plus tard, Paul vit toujours là; il partage sa vie entre son commerce de vieilleries militaires, les soins prodigués à son père désormais âgé, Hedwiges, son meilleur ami, et quelques visites à Rita, une prostituée.

Mon avis sur « Sainte Rita »

Dans « Sainte Rita », l’auteur dépeint l’immobilisme, ce qui est a priori très difficile à traiter dans un roman, espace habituellement mouvant, avec des personnages et des situations destinés à évoluer au fil de la lecture. Paul et ses congénères ne sont même pas dans une posture de refus du changement, mais simplement le temps s’écoule sans fait nouveau véritablement marquant, et tout le monde s’en accommode. Certes, l’histoire de ce Russe est distrayante, et la fin du roman apporte un peu de piquant, lorsque le meilleur ami de Paul se fait agresser, mais franchement l’ensemble manque terriblement d’aspérités et diffuse un ennui grandissant. Je ne suis pas parvenue à m’intéresser aux personnages, ni à l’intrigue. En dernier recours, on en viendra donc à scruter les micro-évènements qui tout de même émaillent le récit, et à la manière d’un entomologiste, recueillir ces petits moments de grâce, où émerge l’empathie pour ces hommes ‘en marge’ de la marche du monde, dont ils ne perçoivent que des bribes.
Accédez au site de l’éditeur : Sainte Rita, Stock
Traduit du néerlandais par Isabelle Rosselin
Découvrez une autre chronique à propos de ce livre sur le blog : Cinéphile

Poursuivre la déambulation

Le départ ou l’absence de la mère sont souvent des ressorts fondamentaux dans l’évolution psychologique des personnages. Tout comme Théo, le héros du « Chardonneret » de Donna Tartt, Paul est profondément perturbé par la disparition subite de sa mère – et toute son existence future est probablement déterminée par cet évènement. Souvenez-vous aussi de Svedd, le jeune héros de « Une vie de homard » d’Erik Fosnes Hansen, élevé par ses grands-parents dans un hôtel au fin fonds des montagnes norvégiennes, qui assiste impuissant à l’effondrement progressif de ‘l’ancien monde’ – alors que Paul, lui, continue de faire semblant et de s’y accrocher.

Extraits de « Sainte Rita »

Ecoutez la lecture de la première page du livre :

« Il pensa au tilleul derrière sa chambre, à ce vieux colosse qui résistait à chaque saison. C’était important d’avoir à proximité un arbre qui puisse servir de référence; bientôt, les êtres humains atteindraient eux aussi l’âge des arbres, mais sans la sagesse de leur silence. »

« Baptiste observa, amusé, son ahurissement, et dit: « Rien ne dure, Paul. qu’est-ce que tu crois ? Que dans cent ans, de tout ce que tu vois, il y aura encore quelque chose debout ? Cet arbre ? Ces maisons ? Toute l’humanité aura été remplacée d’ici là. Qu’est-ce qu’il y avait écrit déjà, sur le mur ici autrefois ? Tu es le seul qui le sache encore. »

« La nouvelle du petit épicier millionnaire s’était propagée comme une grippe. Plein aux as, riche comme Crésus, qui l’eût cru. Il semblait si improbable que le fils d’un épicier fût millionnaire que tout le monde y croyait. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s