Grégoire et le vieux libraire (Marc Roger)

gregoire et le vieux libraire de marc roger aux éditions albin michel

« Grégoire et le vieux libraire » est le premier roman de Marc Roger, chez Albin Michel. Lecteur public, marcheur infatigable, il avait déjà publié des récits de voyage, mais jamais de fiction. On peut lire ce texte en silence, ou à voix haute en laissant bien résonner les mots – dans l’attente du livre audio, lu par l’auteur, qui ne saurait tarder à sortir !

L’histoire

Grégoire, âgé de dix-huit ans, travaille dans une maison de retraite. Il rencontre M.Picquier, un pensionnaire, ancien libraire, qui vit désormais dans sa toute petite chambre, entouré de trois mille bouquins. Atteint de la maladie de Parkinson, il ne peut plus lire, mais il gardé toute sa malice. Sous la houlette de M.Picquier, Grégoire va devenir lecteur public, découvrir les grands textes, s’adonner à la natation dans un canal, apprendre à maîtriser son souffle et son auditoire…et bien plus encore.

Mon avis sur « Grégoire et le vieux libraire »

« Grégoire et le vieux libraire » est un livre qui fait du bien. Conte d’initiation, récit de transmission, ce texte émouvant est avant tout un hommage à l’art de la lecture publique, dont Marc Roger, l’une des grandes figures en France, nous enseigne les secrets (mais pas tous !) par la voix de M.Picquier. Les amateurs apprécieront les citations et extraits d’œuvres illustres, et riront de bon cœur, car la narration est émaillée de saynètes tendres et amusantes. Le style est vif, et si le ton parfois se fait plus grave, pour évoquer l’exclusion, le harcèlement, la maladie, la vieillesse, la mort, on reste néanmoins dans un registre résolument optimiste et bienveillant. Ainsi, la réalité des conditions de vie et de travail en EHPAD et les multiples handicaps dont souffrent les ‘parkinsoniens’ ne sont pas abordés. L’auteur souligne simplement les bienfaits immenses de la lecture à voix haute, pour tous ceux, pensionnaires, employés, visiteurs, qui dans ce cadre anxiogène, ont besoin de s’évader, de se laisser ré-enchanter comme des enfants.
J’ai beaucoup aimé la fin du livre, qui met en scène la rencontre tout à fait improbable et pourtant bouleversante entre le jeune Grégoire et…Aliénor d’Aquitaine.

Lien vers le site de l’éditeur : Grégoire et le vieux libraire, Albin Michel
Regardez aussi l’émission ‘Dans quel éta-gère’ sur France 2, consacrée à « Grégoire et le vieux libraire » de Marc Roger : ICI !

Rencontre avec Marc Roger

Marc Roger était présent à la librairie le Merle Moqueur à Paris pour présenter son ouvrage. Ils nous a procuré un immense bonheur en lisant à voix haute, avec le talent qu’on lui connaît, deux chapitres de son livre, et -bonus inestimable! – l’intégralité de l’album ‘Dans la gueule du monstre’ de Colette Barbé. Et voici sa dédicace à Cornelia :

Poursuivre la déambulation

Comme le livre se referme pratiquement sur Aliénor d’Aquitaine, me voici subitement avide d’en savoir plus sur cette reine légendaire, dont Clara Dupont-Monod a tiré un portrait paraît-il saisissant dans son dernier livre ‘La révolte’.
Mais en feuilletant « Grégoire et le vieux libraire », me vient aussi l’envie de renouer avec Louise Labé, Pablo Neruda, Rabelais, Maupassant…
Quant au texte de Victor Hugo, ‘Ecrit après la visite d’un bagne’, que Grégoire déclame (‘tête sous l’eau -bulles, bulles, bulles-‘), le voici dans son intégralité : Chaque enfant qu’on enseigne est un homme qu’on gagne

Enfin, tant par sa thématique que par son ton léger, ce roman m’a rappelé « Le mystère Henri Pick » de David Foenkinos, que j’avais déjà chroniqué. Chez Pick et comme chez Picquier, on retrouve le même amour des livres, doublé d’un brin de fantaisie brindezingue !

Extraits de « Grégoire et le vieux libraire »

Ecoutez la lecture de la première page du livre :

« Parmi les textes, il y a ceux que j’appelle « Ceux-des-Crêtes », ceux des grandes aventures de la langue, dans lesquels on devine à distance l’invention des aurores. Tu sais, ces lumières enthousiasmantes, l’insaisissable rayon vert au lever ou au coucher du soleil, l’explosion des nuages à toute heure dans les courants d’air chaud et le rêve agrandi des vautours dans le lent tournoiement de leurs ailes. Solitude. Altitude. »

« Commence par explorer tes propres goûts. On ne lit bien que ce qu’on aime. Tu sélectionnes les textes drôles ou sérieux que tu souhaites partager, et peu à peu, s’élabore une toile au centre de laquelle tu peux te promener comme bon te semble. Et alors tu composes des programmes par genres ou thématiques, régions du monde ou noms d’auteurs. Toutes les combinaisons deviennent possibles. Tu vas très vite te prendre au jeu. C’est passionnant de voir comment les textes se parlent entre eux. »

« Geste premier à l’approche de l’eau, je respire. L’odeur de vase. Primitive. S’échappe alors de moi l’humain social et culturel. Je désenglue le verbe de ses mots. Je ne suis plus qu’un cri. Je saute. Torse nu. En maillot. Mes lunettes de grenouille sur les yeux. »

2 réflexions sur “Grégoire et le vieux libraire (Marc Roger)

  1. Coucou Cornélia,
    La boucle est bouclée 😉 Merci pour cet article ! Il y a un petit problème de mise en page avec le paragraphe sur la rencontre avec Marc Roger : les photos chevauchent le texte.
    Continue tes lectures et tes pérégrinations 🍀

    J'aime

    • Salut Palimpzeste ! Et oui, je savais que tu apprécierais tout particulièrement cet article ! Je suis bien embêtée pour le petit défaut que tu le soulignes, car je ne le vois apparaître ni sur mon fixe, ni sur mon portable, et du coup, je ne sais pas trop comment réparer la chose . Essaie peut-être de recharger la page (et la magie du html remettrait tout en ordre ?!….)…Bon Week-end !

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s