Doubles vies (Olivier Assayas)

Doubles vies, film d'Olivier Assayas avec Guillaume Canet, Juliette Binoche, Voncent Macaigne
J’aime beaucoup cette affiche, qui rappelle le générique de la cultissime série ‘Mad Men’

« Doubles vies » est le dernier film d’Olivier Assayas, qui en est le scénariste et le réalisateur. Le cinéaste s’interroge sur la notion de vérité, et sur l’impact du numérique, qui peu à peu s’insinue dans nos vies, en s’appuyant sur l’exemple du monde de l’édition. Il pose le débat avec justesse, sans prendre parti – en résulte une œuvre cérébrale, qui manque peut-être juste un peu d’émotion.

L’histoire

Alain est éditeur; il refuse de publier le dernier livre de Léonard (intitulé ‘Point final’!), énième ‘roman’ d’autofiction de cet auteur en perte de vitesse. Il trompe Séléna, sa femme, avec Laure, sa jeune collaboratrice en charge du ‘développement numérique’. Séléna, de son côté, entretient une relation depuis plusieurs années avec Léonard – qui est marié à Valérie.

Mon avis sur « Doubles vies »

Je voudrais d’emblée dissiper tout malentendu : il ne s’agit pas d’un vaudeville, et encore moins d’une comédie ( malgré quelques réparties amusantes de Juliette Binoche, alias Séléna). Le scénario tiré au cordeau et les personnages (interprétés avec une grande sobriété) sont construits dans le dessein de servir le propos du film : qu’est-ce que la vérité dans un monde où les mensonges et les non-dits sont partout ; et quel sera le statut du livre dans un monde radicalement transformé par le numérique ?
Ainsi, chaque personnage a ses petits (ou gros) secrets; de l’autofiction aux ‘fake news’, la notion de vérité est devenue très relative et cela ne gêne plus personne. On est paraît-il entré dans l’ère de la post-vérité, c’est-à-dire que chacun façonne ses propres croyances, sa propre image de l’univers qui l’entoure – et la popularité des réseaux sociaux ne fait qu’accélérer la tendance.
Dans le débat sur l’emprise du digital, chacun incarne aussi une position archétypale, tel un pion sur un vaste échiquier: Laure pense que les évolutions sont inéluctables et probablement bénéfiques, Alain semble plus réticent, mais conscient des changements, Léonard est dépassé par les évènements et Séléna est dans le déni total. Les nombreux dialogues (‘à la’ Woody Allen) et séquences successives (colloque, rencontre en librairie, menace de rachat) dressent un portrait relativement complet des tourbillons agitant le petit monde de l’édition, qui avance avec frilosité vers les nouvelles technologies, se réjouissant à mots couverts du semi-échec de l’ebook, et observant avec étonnement la percée du livre audio.

Ce film est donc un condensé de pistes de réflexion; à chacun ensuite de se faire une opinion sur les sujets évoqués, en fonction de ses convictions et de sa sensibilité. Il est certes très intéressant, mais pas franchement émouvant car on n’entre pas vraiment en empathie avec les personnages, à l’exception peut-être de Valérie, la seule à garder un peu confiance en l’avenir. Et on se soucie bien peu du dénouement de l’histoire. Peut-être le message serait-il passé avec plus de force, auprès d’un public plus large, si son traitement avait été plus cinématographique et moins ‘documentaire’ ?

Poursuivre la déambulation

Olivier Assayas en tant que scénariste et réalisateur, suscite toujours la réflexion au-delà de l’histoire proprement dite. Il capte l’air du temps et le restitue dans des fictions parfois dérangeantes, reflets d’une réalité que l’on préfèrerait ignorer. J’ai adoré ‘Sils Maria’ et ‘Personal Shopper’ (deux films avec Juliette Binoche) ; et je ne suis pas surprise qu’il ait collaboré avec Roman Polanski sur le scénario de ‘D’après une histoire vraie’, inspiré du livre de Delphine de Vigan ( que j’avais chroniqué : https://cornelia-online.blog/2017/06/18/dapres-une-histoire-vraie/), qui est en filiation directe avec « Doubles vies », à de nombreux égards.

Si vous souhaitez lire un autre avis (positif) sur ce film, vous pouvez consulter le blog des coups de cœur de Géraldine : http://cdcoeurs.over-blog.net/2019/01/doubles-vies-film-d-olivier-assayas.html

Extraits de « Doubles vies »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s