JR : Momentum à la MEP

JR Momentum à la MEP Maison européenne de la photographie

Il vous reste exactement un mois (jusqu’au 10 février) pour découvrir l’exposition « JR : Momentum, la mécanique de l’épreuve’ à la Maison Européenne de la Photographie. Momentum, c’est l’élan, le mouvement. Depuis ses débuts dans les années 2000 jusqu’à nos jours, le parcours dynamique de cet artiste hors-norme est révélé aux visiteurs au travers d’une scénographie ambitieuse et innovante.

Mais qui est JR ?

JR, 35 ans, se reconnait à ses éternelles lunettes de soleil et à son chapeau noir !
Tout commence en 2001, lorsqu’il trouve par hasard un appareil photo abandonné dans le métro. Il commence à photographier et coller ses clichés sur les murs de Paris – c’est le projet Expo2Rue. Rapidement, il rencontre le succès, et se met à voyager en Chine, en Turquie, aux Etats-Unis…pour mener à bien ses différents projets. Il expose partout dans le monde, réalise des films, collabore avec d’autres artistes. Son œuvre polymorphe est centrée sur l’humain, en particulier les ‘invisibles’, les mal-lotis, les personnes âgées, dont il révèle l’existence et magnifie la dignité en affichant leurs portraits en format géant sur les murs des villes.

Mon avis sur l’expo « JR : Momentum »

J’ai beaucoup aimé l’évocation des débuts de l’artiste, lorsqu’il se glissait la nuit dans les rues de Paris, ou sur les toits, dans des positions acrobatiques, pour créer ses premières œuvres. Son travail sur les athlètes des JO de Rio de Janeiro est également très intéressant et bien mis en valeur. La monumentale fresque animée interactive intitulée ‘The guns chronicles : a story of America’, est réellement spectaculaire ; de plus les visiteurs sont invités à télécharger une app pour écouter les témoignages des figurants. J’ai aussi été subjuguée par la fresque ‘Chroniques de Montfermeil’, réalisée en 2017 avec plus de 700 figurants – et qui est aujourd’hui d’une actualité bouleversante.
Un bémol toutefois : les œuvres de JR sont conçues le plus souvent pour l’extérieur, et le format ’boutique’ de la MEP n’est pas adapté pour accueillir ce gigantisme. De ce fait, on ressort un peu frustré, car le nombre d’œuvres exposées est limité, certaines semblent vraiment ‘à l’étroit’.

Si vous aimez « JR : Momentum »

Souvenez-vous, j’avais beaucoup aimé le film de JR et Agnès Varda, ‘Visages Villages’, que j’avais chroniqué dans ce blog, par ici :
https://cornelia-online.blog/2017/07/22/visages-villages/

Le projet ‘Guns in America’ a été mené avec le Time Magazine, qui relate sur son site les raisons pour lesquelles un numéro spécial a été consacré à ce sujet (avec en bonus, une vidéo de présentation par JR) :
http://time.com/longform/why-time-made-guns-in-america/
L’œuvre, exposée à New York, a été taguée à la peinture rouge en octobre dernier, ce dont le Time fait également écho :
http://time.com/5441701/guns-in-america-reactions-pittsburgh/

Diversité des œuvres de JR

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s