Une affaire de famille***

une_affaire_de_famille_affiche

« Une affaire de famille » du réalisateur japonais Hirokazu Kore-eda a remporté la Palme d’Or au festival de Cannes 2018. Regardez bien tous les visages souriants de cette famille japonaise ! Et pourtant ce n’est pas une ‘vraie’ famille unie par les liens du sang !  Dans les sociétés contemporaines où le modèle familial traditionnel tend à exploser, on assiste en effet à la recomposition de ‘familles différentes’.
Peut-on choisir sa famille ? Avec cette comédie douce amère, Kore-Eda aborde cette question avec une infinie tendresse.

L’histoire

Chez les Shibata, on ne roule pas sur l’or: entassés dans une toute petite maison encombrée d’un fatras incroyable, subsistant principalement grâce à la pension de la grand-mère, Hatsue, et aux larcins du petit-fils, Shota, les membres de la famille vivent pourtant en bonne entente; un jour, ils recueillent une petite fille, Juri, abandonnée sur un balcon et probablement maltraitée par ses parents. Juri ne tarde pas à partager les rituels familiaux, et à s’adapter à son nouveau mode de vie.

Et je vous laisse découvrir les tenants et les aboutissants, rien ne sert de…divulgâcher !!!

Pourquoi le voir

« Une affaire de famille » est un film très beau et très émouvant. Les six acteurs qui composent cette cellule familiale un peu spéciale sont absolument formidables, depuis cette toute petite fille qui incarne Juri, jusqu’à la grand-mère, interprétée par l’adorable Kiki Kirin, déjà remarquée entre autres dans ‘Les Délices de Tokyo’.
C’est confirmé : les japonais adorent manger, et dans ce film, la nourriture (principal enjeu des rapines) est sans cesse partagée, dans une communion gourmande, sensuelle et joyeuse. Malgré le dénuement, il règne une atmosphère de légèreté, d’insouciance enfantine – comme si les adultes, ignorant leurs responsabilités, préféraient se laisser guider par leur spontanéité intuitive et leur générosité.
J’ai aimé la simplicité des rapports entre les personnages, sans mot superflu; la tendresse réciproque passe par un regard, un geste, comme lors de cette scène bouleversante dans la salle de bains où la ‘mère’ et la petite fille se découvrent des cicatrices similaires. Et quand la famille se retrouve en bord de mer à sauter dans les vagues, on ressent intensément cette complicité qui les lie tous.
Mais le film ne s’arrête pas sur le cliché d’une famille heureuse; la seconde partie du scénario fait émerger des secrets bien gardés. La comédie vire au drame, car cette tribu au mode de vie un peu décalé a accumulé des ‘petites’ irrégularités qui sont en effraction avec la loi. Loin de l’image hi-tech habituelle du Japon, ce film nous montre ainsi le Japon des défavorisés, des marginaux. Tout le talent de Kore-eda est de baigner cet univers, qui pourrait être sordide, d’une lumière radieuse et foncièrement optimiste.

Poursuivre la déambulation

J’ai adoré tous les films de Kore-eda que j’ai vus et je vous les recommande sans réserve : ‘Tel père tel fils’, ‘Après la tempête’, ‘Notre petite soeur’…
Shota, le gamin qui chipe dans les supermarchés, est le lointain cousin de Simon, le garçon qui monte dans les stations de ski huppées pour piquer leurs affaires aux touristes – dans le film  ‘L’enfant d’en Haut’ d’Ursula Meier (2012) avec Léa Seydoux et Kacey Mottet-Klein.
Et l’histoire de cette famille un peu bancale, mais tellement attachante, rappelle aussi la folle équipée des Hoover à travers les Etats-Unis dans ‘Little Miss Sunshine’ de Jonathan Dayton et Valerie Fayris (2006).

Extrait

Une réflexion sur “Une affaire de famille***

  1. Pingback: Tout ce qui nous submerge (Daisy Johnson) | Cornelia

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s