Les furies***

P_20181105_093001

« Les furies », quatrième roman de Lauren Groff, a été salué par Barack Obama comme le meilleur roman de l’année 2015…L’idée qu’un président des Etats-Unis prenne le temps de lire plusieurs romans et d’exprimer ses préférences dans ce domaine peut certes sembler un peu surréaliste de nos jours – mais il faut bien reconnaître que la construction virtuose de ce livre a de quoi enthousiasmer les lecteurs les plus coriaces !

L’histoire

Lotto et Mathilde forment un couple magnifique, unis par un amour sincère; après un démarrage un peu laborieux, Lotto devient dramaturge et rencontre un certain succès. Seule ombre au tableau, la communication est pratiquement coupée avec sa mère, Antoinette. Et puis une de ses proches amies, Gwennie, s’est suicidée. Mais les années passent et sont censées effacer les souvenirs douloureux.

Et je vous laisse découvrir les tenants et les aboutissants, rien ne sert de…divulgâcher !

Pourquoi le lire

Toute la première partie du livre, intitulée ‘Fortune’, est racontée du point de vue de Lotto, avec quelques rares incursions entre crochets d’un narrateur omniscient venant insinuer le doute ou nuancer les évidences. Le style est alerte, la narration plutôt intéressante remonte jusqu’à l’enfance de Lotto pour expliquer ses faits et gestes. Puis on aborde la seconde partie, ‘Furies’, du point de vue de Mathilde, et là tout bascule – car la vérité de surface qui nous a été présentée pendant presque 300 pages cache en fait une toute autre réalité. Le lecteur découvre effaré les raisons profondes des événements, et on assiste à une suite de révélations et de rebondissements totalement inattendus qui changent drastiquement la perspective sur l’histoire. Ainsi l’équilibre apparent du couple (entre un mari créateur et sa femme à ses côtés) se trouve bouleversé ; le personnage de Mathilde acquiert subitement plus de complexité, d’épaisseur.
Et ainsi, c’est toute la question de la transparence dans le couple qui est posée : faut-il vraiment tout se dire ou omettre certaines vérités pour en protéger l’harmonie? Et au-delà même de l’intimité et du quotidien, qu’est-ce que la vérité ? Existe-t-il une seule vérité ? A l’heure des ‘fake news’ et autres manipulations médiatiques, il est salutaire de s’interroger, ou du moins de rester vigilants et de garder la capacité de douter – sans pour autant tomber dans la paranoïa !

Rencontre avec l’auteur

J’ai rencontré Lauren Groff au Festival America à Vincennes, et voici sa dédicace à Cornelia !

Poursuivre la déambulation

Cette évocation des travers de la vie de personnages a priori ‘enviables’ rappelle d’autres fictions américaines, par exemple ‘Et rien d’autre’ de James Salter où l’on suit l’ascension professionnelle et les déboires sentimentaux de Phil Bowman, directeur littéraire d’une maison d’édition new-yorkaise. On peut penser aussi à ‘La belle vie’ de Jay McInerney, dans lequel l’équilibre apparemment parfait entre Corrine et Russell Calloway bascule, au lendemain du 11 septembre…

Extrait

« Ces femmes autour d’elle étaient des fantômes. La peau tendue sur le visage. Elles prenaient trois bouchées des excellents plats préparés par le chef avant de déclarer qu’elles n’avaient plus faim. Toutes cliquetantes de platine et de diamants. Des abcès de l’ego. »

« Dites-moi, pourquoi Lotto a-t-il écrit une pièce sur la guerre ? Parce que les oeuvres sur la guerre ont toujours davantage de succès que les œuvres sur les émotions, même si ces pièces plus petites, intimes, sont mieux écrites, plus intelligentes, plus intéressantes. Ce sont les histoires de guerre qui remportent les prix. »

« Un instant, elle envisagea de tout lui raconter, mais cela le blesserait, pensa-t-elle, et elle sut qu’elle se tairait. Qu’elle le protègerait. Mieux valait qu’il croie sa mère dure plutôt que cruelle. »

3 réflexions sur “Les furies***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s