First man***

First man - affiche

Après le succès de ‘Whiplash’ et ‘La La Land’, Damien Chazelle nous emmène cette fois-ci sur la Lune, avec Neil Armstrong, le premier homme, ‘First Man’, à y avoir posé le pied, tout en prononçant LA phrase culte :
That’s one small step for [a] man, one giant leap for mankind’ , autrement dit
C’est un petit pas pour [un] homme, [mais] un bond de géant pour l’humanité’

L’histoire

Après avoir servi le drapeau américain pendant la guerre de Corée, et obtenu son diplôme d’ingénieur, Neil Armstrong devient pilote d’essai en 1955 ; le film s’ouvre sur une séquence (véridique) hallucinante où il doit maîtriser un avion devenu incontrôlable, tout en larguant un engin. On le retrouve en 1961, alors qu’il veille sur sa petite fille malade, Karen, qui meurt quelques mois plus tard. Brisé, Neil Armstrong voit sa carrière accélérer de façon fulgurante puisqu’il est alors recruté par la NASA dans un groupe de futurs astronautes. Dès lors, il enchaîne les entraînements et les missions, pour finalement devenir le premier homme à ‘marcher sur la lune’, le 21 juillet 1969.

Pourquoi le voir

Ce film est l’adaptation du livre de James R.Hansen sur Neil Armstrong, qui est totalement fidèle aux événements. Sur fond de guerre froide, la conquête spatiale est le projet qui doit mobiliser et galvaniser l’ensemble des Américains, quel qu’en soit le coût. La solidarité, l’amitié entre les astronautes sont soulignées; malgré les échecs et les drames (le risque d’y passer est bien réel), on sent surtout ces hommes à la fois transcendés par leur rêve -comme d’éternels enfants – et déterminés à le réaliser . Ryan Gosling interprète correctement sa partition, mais je l’avais trouvé bien plus inspiré dans ‘La La Land’…comment éviter la tentation de la comparaison.
J’ai été surprise et finalement un peu agacée par la part importante laissée dans le film à la vie de famille d’Armstrong, et à l’impact (inévitable) de ses périlleuses missions, en particulier sur son épouse Janet (interprétée par Claire Foy) – elle qui souhaitait une vie ‘normale’, elle se révèle toujours inquiète et tourmentée, aux prises avec les soucis du quotidien. Le réalisateur a voulu montrer comment un homme ‘ordinaire’, qui aime jouer avec ses enfants, accède au statut de super-héros de l’humanité; mais reconnaissons que les séquences d’entraînement ou de mission dans l’espace sont bien les plus exaltantes.
Donc, attendez-vous à être bien secoué (peut-on parler d’épilepsie cinématographique?), en effet on découvre les différentes étapes de l’aventure de façon presque documentaire, en se mettant littéralement dans la peau d’Armstrong avec beaucoup de prises de vues en caméra subjective. L’accompagnement musical est ultra-discret, comparé à aux précédents films de Chazelle; la cacophonie infernale des machines laisse parfois la place au ‘silence assourdissant’ de l’espace – pour de trop rares ‘temps suspendus’ entre la terre et la lune.
Le grand moment du film est évidemment l’alunissage, et alors on oublie tout le reste – jusque là, on était trop empêtré dans les boutons et les manettes – pour un moment d’émotion intense, qui se poursuit longtemps après la fin de la projection.

Poursuivre la déambulation

Ce ‘First Man’ n’aura donc pas détrôné dans mon palmarès personnel l’éternel ‘2001, Odyssée de l’espace’, sorti il y a 50 ans, presque jour pour jour. Plus récemment, j’ai vraiment adoré ‘Gravity’ d’Alfonso Cuaron , et ‘Interstellar’ de Christopher Nolan; je pense que vous serez nombreux à partager cet enthousiasme.
Pour les amoureux de l’espace, je signale une très bel événement qui se produit tous les deux ans à la Cité des Sciences, les ‘Rencontres du Ciel et de l’Espace’: la prochaine édition a lieu les 1-2-3 novembre 2018, avec comme toujours des conférences, des projections, des débats en présence d’experts reconnus…de quoi repartir avec des étoiles et des galaxies plein les mirettes !

Extrait

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s