Dogman***

Dogman-affiche2

« Dogman » est le dernier film de Matteo Garrone, réalisateur de ‘Gomorra’, pour lequel l’acteur principal, Marcello Fonte, a remporté le prix d’interprétation masculine lors du Festival de Cannes en mai dernier. Inspiré de faits réels, « Dogman » raconte l’histoire de Marcé, toiletteur pour chiens et dealer occasionnel, un homme doux au visage illuminé d’un large sourire – en tous cas jusqu’à ce qu’il subisse les intimidations et persécutions d’une brute épaisse, Simoncino.

L’histoire

Marcé est un petit homme malingre, qui mène une existence modeste, avec les chiens dont il a la garde, et qu’il chouchoute à coups de petits biscuits, avant de les bichonner avec soin et affection. Il aime jouer au foot avec ses voisins, et parfois va plonger pour observer les fonds sous-marins avec sa fille, Alida. Survient Simoncino, véritable colosse (ou molosse?!), insatiable consommateur de coke, un malfrat violent, impulsif, incontrôlable : si Marcé est sa cible favorite, toute la petite communauté tremble, impuissante, et personne n’ose s’opposer à sa puissance dévastatrice.

Et je vous laisse découvrir les tenants et les aboutissants, rien ne sert de…divulgâcher!

Pourquoi le voir

Certes, ce film est assez sombre, mais je voudrais tout d’abord souligner les instants touchants, ou même comiques, qui l’émaillent : la joie de Marcé lorsqu’il remporte un prix à un concours canin avec un caniche blanc à crête iroquoise, sa détermination à sauver un chihuahua du congélateur, ou encore sa douceur quand il réalise la ‘manucure’ d’un énorme dogue. Son rapport fraternel avec les chiens vient évidemment en contrepoint de sa relation ambigüe avec son bourreau, Simoncino. En effet, le spectateur se demande bien pourquoi et combien de temps il va accepter ainsi toutes les formes d’humiliations et de violence – n’est-ce pas aussi parce que Simoncino d’une certaine manière le fascine et lui donne le sentiment de vivre ‘plus fort’? Lorsque finalement la soumission de Marcé atteint son point de rupture et qu’il décide de se venger, les chiens assistent sidérés et silencieux au déchaînement de la bestialité humaine. Il s’agit donc d’une fable, sur la relation entre les puissants et les faibles – et l’on pourrait sans peine extrapoler le propos dans une dimension politique, je ne peux pas croire en effet que l’inscription ‘Uncle Sam’ au dos du blouson de Simo soit le simple fruit du hasard…

Poursuivre la déambulation

Le chien, meilleur ami de l’homme?! En tous cas, les chiens, même s’ils n’apparaissent pas nécessairement à l’écran, sont depuis toujours une source d’inspiration pour les fictions. Au cinéma, on a vu récemment le ‘Chien’ torturé de Samuel Benchetrit, ou encore ‘L’île aux chiens’ de Wes Anderson (chroniqué ICI!). On se souvient aussi du mythique et violent ‘Dobermann’ alias Vincent Cassel, ou de Dustin Hoffman dans ‘Les chiens de paille’ de Sam Peckinpah. Enfin, sachez que le fameux roman ‘Mon chien stupide’ de John Fante sera bientôt adapté au cinéma par Yvan Attal avec Charlotte Gainsbourg…affaire à suivre !

Extrait

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

2 réflexions sur “Dogman***

  1. On m’en a parlé hier … Il me tente bien, et en lisant ta critique je me dis que ce film pourrait ma plaire. Il manque pas grand chose pour que je craque rapidement et reprenne la carte UGC illimité !
    Belle journée !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s