Place publique**

place-publique-affiche

« Place publique » est le nouvel opus des ‘Jacri’ comme on les appelle (et pourquoi pas Baoui tant qu’on y est ?). On a beau adorer ces deux acteurs, cette fois-ci la mayonnaise ne prend pas vraiment, et je suis ressortie déçue, déçue de la projection.

L’histoire

Castro est un animateur télé sur le retour, sa productrice, Nathalie, apprend d’ailleurs que son émission risque de s’arrêter bientôt. Lors d’une pendaison de crémaillère organisée par Nathalie, Castro croise son ex-femme, Hélène, une femme idéaliste et engagée, sa fille, Nina, qui va bientôt sortir un livre, sa maîtresse, Vanessa, une comédienne un brin allumeuse, et puis Biggistar, la coqueluche des ‘jeunes’ sur YouTube…Pendant ce temps, Manu, son chauffeur, patiente, et Samantha, la serveuse, ne pense qu’a photographier tout ce beau monde avec son portable.

Et je vous laisse découvrir les tenants et les aboutissants, rien ne sert de…divulgâcher !

Pourquoi le voir

Ce film est une chronique douce amère sur la vieillesse qui arrive, et sur l’inéluctable passage de relai aux jeunes générations. De fait, ce n’est pas tant le duo Jaoui-Bacri qui nous épate, que l’interprétation d’acteurs moins connus et prometteurs (Kevin Azaïs -Manu-, Nina Meurisse – Nina-, Sarah Suco -Samantha-, Yvick Letexier – Biggistar-). On notera l’omniprésence du portable au bout de tous les bras (ou comment l’humanité augmentée fait la fête à la campagne), et la mise en lumière des multiples clivages de notre société  (entre célébrités et anonymes, parisiens et ruraux, jeunes et vieux, etc). Mais rien de vraiment nouveau  sous le soleil, il faut dire que le scénario fait cruellement défaut, et les meilleures répliques sont regroupées dans la bande-annonce. Dommage, tellement dommage, qu’on ait ainsi l’impression de revoir des amis de longue date et de se dire ‘mince, ils ont pris un coup de vieux’.

Poursuivre la déambulation

J’avais adoré Agnès Jaoui dans ‘Aurore’ , un film qui traitait de la maturité avec beaucoup plus d’empathie et de sensibilité.
Il sera évidemment fait référence aussi au ‘Sens de la fête’ de Nakache et Toledano, qui a remporté un succès mérité, avec un Jean-Pierre Bacri au mieux de sa forme.

Extrait

place-publique-2place-publique-1

2 réflexions sur “Place publique**

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s