Bitna, sous le ciel de Séoul ***

Bitna-sous-le-ciel-de-Seoul

Chaque nouvelle œuvre de J.M.G. Le Clézio est un enchantement, et une invitation au voyage : son dernier roman, publié chez Stock, « Bitna, sous le ciel de Séoul » nous emmène en Corée, sur les pas d’une jeune femme sensible et délicate…

L’histoire

Bitna est une jeune coréenne d’origine modeste, qui décide de tenter sa chance à Séoul. Elle se plaît à observer discrètement les gens qu’elle croise sur son chemin, et trouve refuge dans une bibliothèque, dont le gérant ne tarde pas à lui proposer un emploi particulier : faire la lecture à une jeune femme gravement malade, Salomé. C’est ainsi que les contes inventés par Bitna vont peu à peu illuminer le quotidien de Salomé, au point de lui devenir indispensables.

Et je vous laisse découvrir les tenants et les aboutissants, rien ne sert de…divulgâcher !

Pourquoi le lire

J’ai apprécié infiniment la simplicité touchante de l’histoire, des histoires, et la limpidité absolue du style de Le Clézio. Dès les premières pages, on entre dans un univers subtil, singulier, où pourtant la réalité et la fiction semblent clairement séparées. Mais peu à peu, les frontières se brouillent, les personnages inventés semblent réapparaître dans le réel, ou font des incursions dans d’autres histoires. Nés de l’imagination de Bitna, les hommes bien souvent sont des prédateurs, les femmes incarnent une forme de douceur et d’innocence ; des animaux viennent aussi peupler ces contes: oiseaux, félins, dragons forment un bestiaire qui évoque les estampes japonaises. Bitna ressent aussi le besoin d’introduire une certaine tension latente dans ses histoires, pour tenir son auditrice en haleine; mais on découvrira également que Salomé, bien qu’immobilisée par sa maladie, agit bel et bien sur l’existence de Bitna. Le roman, mystérieusement, balance ainsi dans un mouvement binaire, lent et inexorable.

Poursuivre la déambulation

En lisant cet ouvrage, j’ai beaucoup pensé à Kawabata, prix Nobel de Littérature en 1968, dont j’avais beaucoup aimé ‘Première neige sur le mont Fuji’ ou ‘Kyoto’. Pour sa part, Le Clézio a reçu le prix Nobel en 2008, et je vous invite à découvrir ici son discours de réception de ce prix ; si vous ne connaissez pas son œuvre, je vous recommande en particulier ‘Mondo et autres histoires’ et ‘Tempête’, deux de ses livres qui m’ont émue profondément.

Merci à Netgalley et aux éditions Stock, qui m’ont permis de découvrir ce livre.

Extrait

« Ensuite, j’ai trouvé le meilleur endroit pour observer les gens. C’est dans la grande librairie à Jongno, lorsque je finis les cours, je prends le métro pour aller dans le sous-sol où sont tous les livres. Pour moi c’était incroyable, avoir accès à tous ces livres, parce que chez nous au Jeollado, il n’y avait pas d’argent pour en acheter, je n’avais que ceux de l’école qui étaient très usés, salis, graisseux, avec des pages gribouillées par les générations d’écoliers qui les avaient eus entre les mains. Alors quand j’ai découvert ce monde, je ne pouvais plus m’en passer. »

« Qu’est-ce qu’elle pensait ? Que j’allais lui dire des contes de fées, inventer un pays bleu, une princesse ? Quand ma tante Mi-kyeong racontait autrefois ses histoires de goules et de lycaons, de guishins et de sorcières, en me caressant les cheveux, c’était ce frisson délicieux que je ressentais, comme si je regardais par une porte interdite et que j’apercevais un monde obscur et maléfique tout près de la surface de la vie, à la portée de ma main, et c’était cela que je voulais donner à Salomé. »

« Je ne le savais pas avant d’avoir commencé, mais maintenant tout semble plus clair, chaque histoire se lie à l’autre, comme les personnes qui voyagent dans un wagon de métro, qui étaient destinées sans s’en douter à se rencontrer un jour – quelque part dans la grande ville de Séoul. »

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s