Auprès de moi toujours **

auprès de moi

Prix Nobel de Littérature 2017, Kasuo Ishiguro a publié en 2005 « Auprès de moi toujours » un roman de science-fiction, qui se déroule en Angleterre dans les années 90; j’étais curieuse de découvrir le style de cet auteur d’origine japonaise mais de culture anglaise, il s’avère en fait d’un très grand classicisme !

L’histoire

La narratrice, Kath, exerce la fonction d’accompagnante depuis une douzaine d’années. Peu à peu, elle nous dévoile son passé: avec ses amis Ruth et Tommy, ils ont grandi dans une institution britannique, éduqués par des professeurs (les ‘gardiens’), à l’écart du monde . En apparence, tout y est normal, sauf que l’on découvre peu à peu que ces enfants sont en fait des clones, destinés à l’âge adulte, après avoir été ‘accompagnants’, à devenir ‘donneurs’ d’organes, avant de ‘terminer’.

Et je vous laisse découvrir les tenants et les aboutissants, car on n’est pas là pour spoiler.

Pourquoi le lire

On comprend assez rapidement que ces malheureux enfants sont destinés à une fin douloureuse et prématurée ; toutefois le propos d’Ishiguro n’est clairement pas une réflexion sur le clonage, mais plutôt un éloge de la force de l’amitié, avec ses petites blessures et ses grandes réconciliations, entre des êtres ayant grandi sans parents. Le choix de faire témoigner Kath donne à l’ouvrage une couleur particulière, tout en demi-teintes. Très touchante, voire un peu naïve, Kath doit faire appel à sa mémoire pour raconter mais parfois tout s’embrouille. J’ai donc éprouvé énormément de tendresse, mais aussi par moments un peu d’agacement pour les personnages : connaissant le sort qui les attend, pourquoi ne se rebellent-ils pas, pourquoi ne cherchent-ils pas à fuir ? – probablement parce qu’ils ont été conditionnés ainsi, dès le plus jeune âge.

Poursuivre la déambulation

Adapté au cinéma par Alex Garland sous le titre ‘ Never let me go’ , avec Mark Romanek à la réalisation, ce livre m’a surtout fait penser au dernier roman de Marie Darieussecq, ‘Notre vie dans les forêts’, où la narratrice, Viviane, vit en compagnie de son clone Marie, dite ‘La Chochotte’; le style original, varié, et volontiers humoristique de Darieussecq donne toute sa saveur à son récit, et ce petit grain de folie est un peu ce qui manque au roman d’Ishiguro.

Extrait

« Ou peut-être ma mémoire me trompe-t-elle. Même alors, quand j’ai vu Tommy courir sur ce terrain, le visage empreint d’une joie non dissimulée à l’idée d’être de nouveau accepté dans l’équipe, de pratiquer le sport dans lequel il excellait, j’ai peut-être eu une pointe d’angoisse. »

« Quand je vous ai regardée danser ce jour-là, j’ai vu autre chose. J’ai vu un monde nouveau arriver rapidement. Plus scientifique, efficace, oui. Plus de traitements pour les anciennes maladies, très bien. Mais un monde dur, cruel. Et j’ai vu une petite fille, les yeux hermétiquement fermés, tenant contre sa poitrine le vieux monde généreux qui -elle le savait au fond de son cœur- ne pourrait pas demeurer, et elle le tenait et suppliait : auprès de moi toujours. »

3 réflexions sur “Auprès de moi toujours **

  1. Bonjour Cornelia, je découvre votre blog avec plaisir, nous nous sommes croisées lors de la remise du prix des lecteurs Gallimard… J’ai lu « Auprès de moi toujours » il y a quelques années, et j’avais été saisie par cette fiction à la fois étrange et mélancolique… (et dramatique ! )
    Si vous le souhaitez toujours, je peux vous adresser mon livre Mer agitée…
    Bien à vous,
    Christine

    J'aime

    • Bonjour Christine, Merci pour votre message ! Oui bien sûr, j’aimerais beaucoup lire votre livre . Le plus simple est de me communiquer votre mail en me revoyant quelques mots depuis la page ‘contact’ du blog, et ainsi nous pourrons poursuivre cet échange en version ‘privée’. A bientôt ! Cornélia

      J'aime

  2. Pingback: Et nous ne vieillirons jamais*** | Cornelia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s