Les heures sombres ****

Les-heures-sombres-affiche

Réalisé par Joe Wright, avec Gary Oldman et Kristin Scott Thomas, « Les heures sombres » est un excellent film qui retrace les quelques semaines suivant la nomination de Winston Churchill en tant que Premier Ministre du Royaume-Uni en mai 1940, alors que l’armée nazie envahit l’Europe à une vitesse fulgurante. Cette évocation des premières ‘heures sombres’ de la Seconde Guerre Mondiale est d’abord une formidable leçon de courage et de démocratie, mais aussi un hommage à la puissance des mots, pour convaincre et galvaniser les peuples.

L’histoire

Chamberlain ayant démissionné, Winston Churchill est nommé à la tête du gouvernement britannique malgré son âge (65 ans), son passé jugé peu glorieux (il est tenu pour responsable du désastre des Dardanelles), et ses prises de positions parfois tonitruantes qui lui valent l’antipathie d’une partie des parlementaires de tous bords. Dans ce contexte turbulent, Churchill, ardemment soutenu par son épouse Clementine, doit faire face à un situation dramatique : l’armée nazie est en train de balayer l’Europe, 300 000 soldats sont bloqués dans la poche de Dunkerque – le Royaume-Uni et tout l’empire sont en péril.

Et je vous laisse découvrir les tenants et les aboutissants, car on n’est pas là pour spoiler.

Pourquoi le voir

‘Ne jamais renoncer. Ne jamais céder’. J’ajouterais modestement : ‘Ne jamais oublier’. Il faut le voir, donc, pour ne jamais oublier que Winston Churchill, par ses premières décisions audacieuses, quoique très controversées, a amorcé l’élan collectif de résistance qui devait contribuer à éliminer le pouvoir nazi quelques années plus tard. C’est l’occasion aussi de (re-)découvrir Churchill, personnage énorme dans tous les sens du terme, amateur de bonne chère et de bons mots, fumeur de cigares et vigoureux buveur. Gary Oldman, qui l’incarne, est méconnaissable, il lui confère une allure dynamique, inattendue pour un homme de cet âge et de cette corpulence, mais finalement très crédible. Les dialogues, qui reprennent les célèbres discours et réparties de Churchill, sont empreints de cet humour élégant, typiquement anglais, que j’adore. J’ai beaucoup aimé aussi les décors, les jeux de lumière, la musique, qui magnifient les scènes et constituent un écrin à la hauteur de ce très grand film .

Poursuivre la déambulation

Dans ‘Les Heures Sombres’, on aperçoit la flotille des petits bateaux de plaisance en partance pour les côtes françaises ; pour passer de l’autre côté de la Manche, tout en restant au cinéma, il faut voir et revoir le magistral ‘Dunkerque‘ de Christopher Nolan !
Si vous souhaitez en savoir plus sur Winston Churchill, il existe de nombreuses biographies (celle de François Kersaudy par exemple),  mais le mieux est peut-être de lire (en version originale, off course !), ses ‘Mémoires de Guerre’, ou de se concentrer sur ses ‘Discours de Guerre’ – Churchill ayant ‘aussi’ reçu le Prix Nobel de littérature, je gage que vous ne serez pas déçus !

Extrait

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une réflexion sur “Les heures sombres ****

  1. Pingback: 1 an déjà, HAPPY BIRTHDAY Cornelia ! | Cornelia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s