Plonger **

plonger-affiche

« Plonger », réalisé par Mélanie Laurent, sort le 29 novembre. Malgré ses imperfections, ce film met en lumière le dilemme de la plupart des femmes, notamment quand elles sont artistes : faut-il renoncer à ses aspirations profondes pour mener pleinement une vie de mère et d’épouse, peut-on résister à l’appel de l’inconnu, de l’étrange, de l’expérimentation ? Ou simplement suivre sa vocation et finalement ‘plonger’ ?

Lire la suite

Black Village ***

P_20171125_122613

« Black village » de Lutz Bassmann alias Antoine Volodine vient ajouter une nouvelle pierre à l’édifice du ‘post-exotisme’, mouvement littéraire ou plutôt espace-temps commun à l’œuvre de cet écrivain singulier, qui avait remporté en 2014 le prix Médicis pour « Terminus radieux ». Comment d’ailleurs ne pas faire le parallèle entre les trois êtres reclus qui racontent des histoires dans ‘Black Village’, et les voix multiples de Volodine qui emprunte diverses identités pour signer depuis plus de vingt ans une œuvre polymorphe, mais très cohérente?

Lire la suite

Bella Figura **

bella figura - affiche

« Bella figura », la dernière pièce de Yasmina Reza, se joue actuellement et jusqu’à fin décembre au Théâtre du Rond-Point. C’est l’occasion de voir sur scène Emmanuelle Devos (Andrea) , entourée d’un quatuor de comédiens talentueux : Josiane Stoleru (Yvonne), Micha Lescot (Eric), Camille Japy (Françoise) et Louis-Do de Lencquesaing (Boris).

Lire la suite

Purple America **

P_20171122_085144

« Purple America » de Rick Moody, publié en 1996, avait été élu Livre de l’année par le New York Times et le New York Post. Mais pourquoi l’Amérique prendrait-elle une teinte « purple » – aubergine, pourpre, ou violette ? Le drapeau étoilé aurait-il été lavé à trop haute température ? Ou bien faut-il plutôt y voir symboliquement la nostalgie du passé, la chronique annoncée d’un déclin, la lumière du crépuscule ?

Lire la suite

Marvin ***

marvin affiche

« Marvin ou la belle éducation », réalisé par Anne Fontaine, sort le 22 novembre; ce film a remporté le Queer Lion à la Mostra de Venise cette année. Entouré de Gregory Gadebois, Charles Berling, Vincent Macaigne, Catherine Mouchet, sans oublier Isabelle Huppert, Finnegan Oldfield incarne Marvin adulte; il vient d’être nominé dans la catégorie ‘Révélations masculines’ pour la cérémonie des César 2018. Certes, il sera en concurrence (entre autres) avec Nahuel Pérez Biscayart et Nekfeu, mais il mériterait vraiment une récompense pour sa prestation dans « Marvin »!

Lire la suite

7***

P_20170723_152806

Prix du livre Inter 2016, « 7 » de Tristan Garcia, chez Gallimard, est aussi sorti cette année en poche (Folio) . « 7 », ce sont d’abord six histoires distinctes qui abordent des thématiques différentes, la septième partie, elle-même subdivisée en sept sections (!) vient apporter un éclairage sur l’ensemble…une structure diabolique pour un roman singulier et captivant ! Lire la suite

La Tour abolie *

P_20171114_101846

« La Tour abolie », le nouveau roman de Gérard Mordillat paru chez Albin Michel, se déroule dans une tour de la Défense, dont les étages supérieurs sont occupés par une entreprise, Magister, et les parkings et sous-sol par les laissés-pour-compte, SDF, junkies. Inévitablement, ces deux mondes qui coexistent vont finir par s’entremêler, se confronter, dans cet univers clos de la Tour, symbole de l’ordre social de nos sociétés occidentales.

Lire la suite

Tiens ferme ta couronne ***

 

P_20171105_094319Finaliste du Goncourt et du Grand Prix de l’Académie Française, Yannick Haenel a remporté le Prix Médicis 2017 avec « Tiens ferme ta couronne ». J’avais adoré « Cercle », mal digéré « Les Renards Pâles »; Yannick Haenel avec ses hallucinations, ses excès, sa liberté, son érudition, nous fascine ou nous irrite, c’est selon. « Tiens ferme ta couronne » est un excellent cru, sous les auspices de Diane Chasseresse, avec des proies et des prédateurs, une baleine, un chien, des cerfs, et un fusil de marque Haenel.

Lire la suite

Gauguin ***

gauguin-affiche

L’exposition « Gauguin l’alchimiste » bat son plein au Grand Palais, jusqu’en janvier 2018. C’est l’occasion de redécouvrir ses peintures les plus connues , mais aussi d’admirer d’autres œuvres moins célèbres, sculptures céramiques, zincographies, gravures sur bois, sans parler de l’extraordinaire manuscrit ‘Noa-Noa’, journal de voyage mêlant textes et illustrations. On assiste ainsi au cheminement de l’artiste, qui a vécu 50 ans (dont 10 en Polynésie), durant lesquels il n’a jamais cessé d’innover, d’expérimenter, de voyager, et de créer.

Lire la suite