L’atelier **

l'atelier affiche« L’atelier » de Laurent Cantet, avec Marina Foïs et Matthieu Lucci est sorti ! Comme il est question d’un groupe de jeunes qui participe à un atelier d’écriture sous la houlette d’une romancière, on aura vite fait d’établir un parallèle avec « Entre les murs », qui avait remporté la Palme D’Or à Cannes en 2008. Sauf que nous sommes en 2017, et que le contexte a bien changé : le réalisateur s’est une nouvelle fois associé à Robin Campillo pour un scénario qui réserve quelques belles surprises.

L’histoire

A la Ciotat en 2016, Olivia vient animer un atelier d’écriture avec un groupe de jeunes : Malika, Boubakar, Antoine et les autres. Alors que le groupe se concentre progressivement sur l’élaboration d’une histoire inspirée du passé local, en lien avec la fermeture des chantiers navals, Antoine peu à peu se singularise; c’est un garçon plutôt solitaire qui parle peu, et recèle une part de mystère. Olivia, intriguée par son comportement, cherche à en savoir davantage.

Et je vous laisse découvrir les tenants et les aboutissants, car on n’est pas là pour spoiler.

Pourquoi le voir

Si la première partie du film est assez convenue, la seconde, en revanche, m’a beaucoup plu : l’intrigue se resserre autour du duo formé par Olivia et Antoine, on assiste à un jeu de chassé-croisé entre les deux personnages, dont on ressent l’attraction, la fascination réciproque, malgré les affrontements. La tension et l’angoisse montent, jusqu’à une scène magnifique, violente et poétique, de nuit, en bord de mer. Matthieu Lucci est excellent – il rend crédible le parcours de ce jeune homme qui s’ennuie et développe face à ce désoeuvrement un imaginaire délirant, nourri de jeux vidéo et d’incursions sur Internet. Face à lui, le personnage de Marina Foïs fait certes preuve de courage, mais parfois aussi d’une certaine candeur. Chacun symbolise à sa manière des communautés qui co-existent en France, sans jamais vraiment avoir l’occasion de communiquer.

Poursuivre la déambulation

Les débats de ce groupe de jeunes qui s’essaie à l’écriture m’ont rappelé l’énergie des candidats au ‘concours d’éloquence’ du formidable documentaire « A voix haute – La force de la parole », sorti en Avril – que je vous recommande sans réserve !
Par ailleurs, l’immersion d’Antoine dans la nature et dans la nuit, pour éprouver des émotions fortes et l’ivresse de la violence n’est pas si loin de l’expérience vécue par Madeleine et Arnaud (Adèle Haenel et Kévin Azaïs) dans « Les combattants », sorti en 2014 – à voir absolument !

Extrait

« Vous essayez de vous donner un style avec des phrases à rallonge »

l'atelier 3l'atelier 2l'atelier 1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s