Valérian et la cité des mille planètes ***

Valerian-et-la-Cite-des-Mille-Planetes-affiche

Qui a dit que les blockbusters sont l’apanage des Américains ? Luc Besson relève le défi avec « Valérian et la cité des mille planètes », un film hallucinant, adaptation de la BD culte de Christin et Mézières. Faites comme Valérian et Laureline, bouclez vos ceintures, et c’est parti pour deux heures quinze de gros délire visuel !

L’histoire

Valérian et Laureline sont deux agents spatio-temporels, envoyés en mission sur une cité intergalactique, habitée par de multiples espèces, où plane une sombre menace. Leur quête est émaillée d’innombrables rencontres et péripéties, et se conclut par le sauvetage in extremis d’un peuple pacifique.

Et je vous laisse découvrir les tenants et les aboutissants, car on n’est pas là pour spoiler.

Pourquoi le voir

Comme dans tout blockbuster qui se respecte, les effets spéciaux sont ébouriffants. Mais le bonus de ce film, c’est la créativité sans limite qui se révèle dans presque tous les plans : les décors, les personnages, les paysages spatiaux sont de toute beauté et d’une grande originalité. Rihanna fait une apparition dans le rôle d’une artiste transformiste qui fait un numéro incroyable, et on aperçoit aussi Alain Chabat, grimé en vieux pirate des fonds sous-marins. Les pures scènes d’action succèdent à des moments plus poétiques, esthétiques, ou humoristiques ; Luc Besson nous ‘en met plein les yeux’ !

Poursuivre la déambulation

On pense immédiatement au film de Luc Besson « Le Cinquième Elément », qui désormais fera peut-être figure de ‘précurseur’ de « Valérian ». Il est clair aussi que les ‘Pearls’, ce peuple pacifique, en symbiose avec la nature évoquent les ‘Na’Vis’, héros du magnifique film de James Cameron « Avatar ».

Extrait

‘- S’il était là, le commandeur utiliserait le transmuteur…
– Mais il a été enlevé…
– Pour le transmuteur…
– Sauf si par prudence…
– Quelqu’un d’autre l’avait…
– D’où tirez-vous cette info ?…
– Ce n’est pas de l’info….
– Une déduction…
– Les humains sont tellement prévisibles…
– Pas les femmes !’

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s