The Circle **

affiche_the_circle

Réalisé par James Ponsoldt, « The Circle » est l’adaptation du roman éponyme de Dave Eggers paru en France aux Editions Gallimard en 2016. Le scénario pose notamment la question de la protection de la vie privée dans un monde numérique où la maîtrise des ‘data’ est devenue un enjeu commercial et politique, et illustre les dérives de certaines entreprises qui manipulent leurs employés afin de mieux les contrôler.

L’histoire

Mae est embauchée dans une entreprise, « The Circle », spécialisée dans le traitement de données et les innovations technologiques. Le siège social est somptueux et offre aux employés toutes sortes de services et de divertissements. Mais derrière cette apparente bienveillance se dissimule un système qui se révèle en fait oppressif et intrusif pour les individus. Mae, assoiffée de reconnaissance et de succès, va en faire la douloureuse expérience.

Et je vous laisse découvrir les tenants et les aboutissants, car on n’est pas là pour spoiler.

Pourquoi le voir

Tout l’intérêt du film réside dans l’illustration d’une mécanique d’entreprise implacable dont tous les éléments s’imbriquent pour emporter l’adhésion des populations en vue de créer une société hautement sécuritaire, au mépris de la liberté individuelle : Tom Hanks incarne Bailey, une sorte de gourou visionnaire qui a vite fait de détecter en Mae (Emma Watson) une parfaite exécutante. On réalise les effets potentiellement nocifs des médias sociaux, dont le concept poussé à l’extrême aboutit à la ‘transparence’ absolue, 24 heures sur 24…

Poursuivre la déambulation

Avant même de voir le film, qui en est une adaptation somme toute assez correcte, lisez le palpitant roman ‘Le Cercle’ de Dave Eggers ! Les rôles de certains personnages comme Annie, l’amie de Mae, ou le mystérieux Ty Laffitte, sont beaucoup plus étoffés, et surtout, l’atmosphère devient de plus en plus oppressante et anxiogène, pour déboucher sur un dénouement beaucoup plus élaboré, et dramatique !
Pour ceux qui ne seraient toutefois pas tentés, il vous reste toujours l’option de relire le mythique « 1984 » de George Orwell, qui déjà à l’époque, décrivait dans une dystopie les conséquences pour l’individu des sociétés totalitaires.

Extrait

« Vous êtes un membre important pour The Circle. Ceux qui comptent pour vous comptent pour nous. »
« Savoir c’est bien ; mais tout savoir, c’est encore mieux. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s