David Hockney ***

davidhockney1

Le Centre Pompidou présente jusqu’au 23 Octobre une grande rétrospective de l’œuvre de l’artiste David Hockney. Outre les célèbres ‘pool paintings’, on peut y admirer des tableaux, dessins, photomontages d’une incroyable diversité, qui témoignent de sa curiosité insatiable et de sa passion, toujours inassouvie, pour l’expérimentation de nouvelles techniques.

L’histoire

Né en 1937 à Bradford en Angleterre, David Hockney vient de fêter ses 80 ans. Fasciné par Picasso, il se rend aux Etats-Unis au début des années soixante, et vit à Los Angeles, où il réalise ses premières peintures de piscines. Pendant les années 80, il exécute des photomontages, commence à créer avec l’aide de photocopieuses, d’ordinateurs, et nourrit son travail de peintre de ces expériences. Ses œuvres les plus récentes utilisent la vidéo, et même l’Ipad, qui permet de visualiser les différentes étapes de la création.

Pourquoi y aller

On ne peut qu’être subjugué face au talent de l’artiste, qui s’exprime tant au travers de simples dessins, que dans l’utilisation audacieuse de couleurs acryliques. Etant donnée l’extrême diversité de l’œuvre, je doute qu’il soit possible toutefois d’aimer la totalité des œuvres présentées. Pour ma part, j’ai beaucoup apprécié la simplicité de la série de dessins de ses proches à l’encre, les grands tableaux de ‘double portraits’ énigmatiques, la série de photomontages polaroïds (les ‘Joiners’), le monumental ‘ Bigger Trees near Warter’ et les vidéos des ‘ Quatre Saisons’. Vous verrez comment son propos au fil du temps s’élargit et touche à l’universel. A vous maintenant de réaliser votre propre palmarès !

Poursuivre la déambulation

L’effervescence créative de David Hockney et sa volonté constante d’innover rappellent incontestablement l’énergie prolifique de Picasso. Certains tableaux sont nettement inspirés de Matisse; et c’est l’occasion de replonger , encore et encore, dans l’œuvre foisonnante de ces peintres. Pendant la visite, j’ai beaucoup pensé aussi à certains tableaux d’Edward Hopper, auquel le Grand Palais avait consacré une belle exposition en 2012.
Enfin, je vous invite à découvrir un artiste d’origine mexicaine, Ramiro Gomez, qui reproduit certaines oeuvres de Hockney en y intégrant la présence des ‘invisibles’ dans le paysage, jardiniers et femmes de ménage qui assurent l’entretien des jardins et villas de luxe.
Un petit bonus : la photo d’André Kertész ‘Nageur sous l’eau’ (Esztergom, 1917) présente une similitude frappante avec le nageur de ‘Portrait of an Artist’…

Kertesz_Nageur

Extrait

EPSON MFP imageEPSON MFP image

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s